Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Saint-Christol et Vérargues donnent naissance à Entre-Vignes

-
Par , France Bleu Hérault

La fusion des communes de Saint-Christol et Vérargues, dans le Lunellois (Hérault), est effective depuis le 1er janvier 2019. Entre-Vignes est la toute première nouvelle commune de l'Hérault.

Les panneaux des 2 communes ont été arrachés pendant la nuit de la saint Sylvestre
Les panneaux des 2 communes ont été arrachés pendant la nuit de la saint Sylvestre © Radio France - Claire Moutarde

Saint-Christol, France

Les villages de Saint-Christol et Vérargues ont fusionné ce mardi 1er janvier 2019 pour devenir une seule et nouvelle commune baptisée "Entre-Vignes". C'est la première nouvelle commune de l'Hérault. Un regroupement "salué" pendant la nuit du réveillon, certains panneaux d'entrée et de sortie des deux villages ont été échangés. "Ce sont des jeunes de Saint-Christol qui ont fait ça. Ils sont venus s'excuser en mairie ce mercredi" a indiqué le maire de Saint-Christol, Jean-Luc Bergeon.

"Il faut se regrouper pour défendre notre identité locale." - Jean-Luc Bergeon

Les deux maires, Jean-Jacques Esteban pour Vérargues et Jean-Luc Bergeon pour Saint-Christol, continuent de défendre ce qu'ils pensent être une nécessité pour maintenir leur identité face aux métropoles de Montpellier et Nîmes. Pour eux, il faut se regrouper pour garder des équipements comme La Poste, une pharmacie, un dentiste ou encore un médecin. 

"Pour préserver _l'économie locale_, l'agriculture, la viticulture, l'oenotourisme, il faut se regrouper, estime Jean-Luc Bergeon, sinon le territoire sera mité par des projets pavillonnaires, par des projets de zones d'activité économique qui vont cannibaliser du foncier. Ce n'est pas la peine de réfléchir au village rêvé des années 80."

"Laissez-nous travailler et prouver que nous avons pris la bonne décision." - Jean-Jacques Esteban

Très marqué par une année difficile pour faire comprendre à ses administrés l'intérêt de la fusion, le maire de Vérargues veut désormais se mettre au travail, passer au concrêt.

"S'il vous plait, laissez-nous travailler et on verra les résultats (...). On est au 1er janvier et on n'a pas rasé l'église de Vérargues et l'église de Saint-Christol. Jusqu'en 2020, nous allons prouver que nous avons pris la bonne décision. Nous avons déjà des résultats comme les 20 % d'économies sur les contrats d'assurance (...) 

Un collectif au non à la fusion sans concertation continue de dénoncer le manque de concertation et annonce de nouvelles actions. Dans le village de Vérargues, de nombreuses affiches sont toujours visibles dans les rues.

Le nouveau conseil municipal devra élire le maire de la nouvelle commune le 14 janvier 2019.

Jean-Jacques Esteban, le maire de Vérargues satisfait de la fusion des deux communes et impatient de travailler concrêtement

Jean-Luc Bergeon, maire de Saint-Christol, convaincu que la fusion va permettre de préserver l'économie locale

Michel Dalla-Rosa, du collectif du non à la fusion sans consultation, promet des actions judiciaires contre cette fusion