Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Saint-Emilion : de plus en plus touristes même pendant les vacances d'octobre

dimanche 5 novembre 2017 à 4:31 Par Chloé Gandolfo, France Bleu Gironde

Depuis plusieurs années, le nombre de touristes à Saint-Emilion ne cesse d'augmenter selon l'Office de Tourisme du Grand Saint-Emilionnais. Plus d'un million de visiteurs par an, un défi pour la commune qui ne compte que 2500 habitants, 250 dans le centre de la cité médiévale.

Encore plus de visiteurs à Saint-Emilion pendant les vacances d'octobre 2017 par rapport à 2016.
Encore plus de visiteurs à Saint-Emilion pendant les vacances d'octobre 2017 par rapport à 2016. © Radio France - Chloé Gandolfo

Saint-Émilion, France

Avec Bordeaux à 2 heures de Paris en TGV et le succès des croisières sur la Garonne, le nombre de visiteurs à Saint-Emilion croit chaque année. L'été, le centre historique est bondé de monde alors de plus en plus de visiteurs préfèrent venir au mois d'octobre pour profiter de la douceur automnale et des belles couleurs des vignes comme José, venu depuis Paris en TGV : " Il y a beaucoup moins de monde et on passe plus de temps avec les gens de la région. On sent qu'ils sont plus attentifs".

Car l'été, les commerçants sont souvent débordés. L'un des nombreux cavistes du village confirme, sa clientèle à la Toussaint est totalement différente : "A la Toussaint, j'ai des clients plus intéressants qui ont plus de temps pour découvrir et qui achètent en plus grande quantité alors que l'été c'est beaucoup de coffrets souvenirs pour remercier ceux qui ont gardé le chien".

Beaucoup de touristes et peu de résidents

Qui plus est, les cars de touristes qui affluent dans le centre historique ne profitent pas à tous. Les restaurateurs et monuments enregistrent de manière générale de bons chiffres mais les caves à vins et les établissements hôteliers ne sont pas toujours gagnants car les visites peuvent être très courtes et ne durent parfois que quelques heures. Guy Petrus Lignac qui préside l'Office de Tourisme du Grand Saint-Emilionnais se félicite de cette hausse de fréquentation, mais il met en garde : "En 2016, on a eu moins de touristes à cause des attentats. En 2017 on a une très belle hausse de la fréquentation. Les commerçants et restaurateurs du village peuvent être contents. Maintenant, à nous de faire en sorte d'accueillir ces personnes dans les meilleures conditions. Notamment au niveau des infrastructures : sanitaires parking etc. Et à nous de faire en sorte que les habitants du village n'aient pas l'impression qu'il y a du monde dans les rues en permanence".

Car avec 250 habitants dans le bourg de Saint-Emilion pour plus d'un million de touristes par an, le village doit s'adapter et veiller à ne pas devenir victime de son succès.