Société

Saint-Etienne : bras de fer entre La Poste et la CGT autour des travaux du bureau de poste de Bellevue

Par Noémie Philippot, France Bleu Saint-Étienne Loire mardi 1 août 2017 à 19:34

Le bureau de poste de Bellevue va être équipé de plusieurs automates. Selon La Poste, ce sont de simples travaux de modernisation. Pour la CGT, c'est une perte de qualité du service public.
Le bureau de poste de Bellevue va être équipé de plusieurs automates. Selon La Poste, ce sont de simples travaux de modernisation. Pour la CGT, c'est une perte de qualité du service public. - ( Capture d'écran Google)

La poste du quartier Bellevue à Saint-Etienne sera fermée pour travaux de fin août à fin octobre. Elle sera équipée de bornes automatiques. Une modernisation nécessaire selon La Poste, mais une perte de qualité du service de proximité pour la CGT, qui craint aussi la fermeture de bureaux excentrés.

Pour la CGT de la Loire, ces travaux sont un pas supplémentaire de la Poste vers la fermeture de deux bureaux : celui de Solaure, et celui de La Cotonne. Pour l'instant, ces deux bureaux sont fermés l'après-midi. Les habitants de ces quartiers se rabattent donc sur le bureau de Bellevue, qui va être fermé pendant deux mois. La Poste engage 140 000 euros dans ces travaux. But de l'opération : moderniser ce bureau en l'équipant de bornes automatiques, pour simplifier les opérations et gagner du temps.

Pour assurer la continuité du service, La Poste a décidé de rapatrier une partie des employés du bureau de Bellevue sur celui de Badouillère, au centre ville, afin de pouvoir accueillir correctement tous les usagers. Sauf que pour la CGT, ce n'est pas une bonne solution : elle oblige les habitants de Solaure et de La Cotonne a faire un trajet bien plus long que d'habitude pour aller à la poste, et ce n'est pas simple pour une population plutôt vieillissante selon le syndicat. En plus, toujours selon la CGT, le bureau de Badouillère n'est pas en mesure de servir convenablement tous les usagers, même avec les renforts de personnels prévus par La Poste.

Deux visions opposées sur l'évolution du service de La Poste

Sebastien Soulier, secrétaire général de la CGT Fédération des Activités Postales et de Télécommunications, dénonce une perte d'un service de proximité essentiel à la vie de ces quartiers. Pour lui, la solution est simple : "Plutôt que d'envoyer les gens à Badouillère, nous, on demande que les bureaux de Solaure et de La Cotonne rouvrent en pleine activité. Sauf que si La Poste le fait, elle verra que ces bureaux sont bien plus fréquentés que ce qu'elle veut dire. Du coup elle ne le fait pas, sinon elle sera obligée de les rouvrir pleinement, alors qu'elle veut les fermer." En gros, pour le syndicat, derrière ces travaux de modernisation se cache une volonté de centraliser les services.

Sauf que pour La Poste, les travaux de modernisation du bureau de Bellevue n'ont rien à voir avec une éventuelle fermeture. Il s'agit simplement d'adapter le service à la société actuelle, en proposant davantage de services numériques. Et pour l'entreprise, la CGT utiliserait les travaux comme prétexte pour ramener sur le devant de la scène la question de Solaure et de La Cotonne. La Poste l'assure : il n'est pas du tout question de fermer ces deux bureaux. Simplement, il faut gérer le réseau, et la fréquentation de ces bureaux ne nécessite pas qu'ils tournent à plein régime.