Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Saint-Étienne : commercial ou banquier, ils sont devenus croque-mort

-
Par , France Bleu Saint-Étienne Loire

La Toussaint c'est aussi l'occasion de se pencher sur ce métier à la réputation sulfureuse : croque-mort. Comment, un jour, ces hommes et ces femmes se sont réveillés et se sont dits : "tiens, voilà un métier sympa! ". Hasard, vocation ou reconversion, rencontre avec un jeune conseiller funéraire et un thanatopracteur;

Pompes funèbres
Pompes funèbres © Radio France - Paul Ferrier

Frédéric Ciniéri a 34 ans. Un jeune homme. Il vient de reprendre l'entreprise Loire Funéraire après seize ans passés derrière le guichet d'une banque. De banquier à croque-mort, même s'il n'aime ni le premier terme ni le second. Ce qu'il ne voudrait surtout pas qu'on imagine, c'est que cette reconversion soit uniquement le fruit d'une réflexion intéressée. S'il a quitté la banque, c'est qu'il n'aimait plus vendre des produits, il avait besoin de se sentir utile auprès des gens. "Ce qui me plaît aujourd'hui c'est d'accompagner des familles et d'être dans une mission de soutien plutôt que commercial".

Croque Mort ENRO ok

 

"Je ne dors pas avec un mort si vous voyez ce que je veux dire"

Arnaud Cardon est thanatopracteur. Il intervient auprès des défunts pour les préparer aux funérailles. Il réalise des soins pour rendre aux morts un aspect présentable. Avant il vendait des formations à des entreprises, un commercial. En 1998 il décide de tout changer après qu'un des ses amis, durant un repas, lui ai conseillé ce métier. "Il m'a dit que ça m'irait bien. Un jour j'ai poussé la porte d'un hôpital pour voir à quoi ressemblaient ces soins, ça m'a plu." Aujourd'hui cela fait 16 ans qu'il exerce le métier de thanatopracteur autour de Saint-Étienne.

"Il faut forcément être passionné"

Évidemment ce n'est pas un métier anodin. "Il faut être équilibré dans sa tête" , continue le thanatopracteur. Équilibré car des farfelus, voir des gens mal dans leur peau, il en a vu défiler. "Des petits jeunes gothiques viennent souvent me voir, ils ont une passion pour la mort et se disent que travailler avec un cadavre ça pourrait être bien" . La plupart, il les repousse, mais certains parviennent à entrer dans le métier. Et ça dérange Arnaud Cardon. "Le problème c'est pour les familles. Un jour une jeune consoeur au style gothique est allée faire un soin chez des particuliers habillée en Morticia (la mère de la famille Adams, ndlr). La famille était choquée." Arnaud Cardon lui n'a rien de gothique, "je m'habille tendance ", précise-t-il avec sa petite chemise, son blue-jean et ses cheveux durcis par le gel.

S'il garde le sourire et parle de son métier avec humour, c'est qu'Arnaud Cardon sait qu'il doit garder du recul, "ne pas ramener les cadavres chez moi après le boulot" . Il précise d'ailleurs aimer faire la fête avec ses copains pour décompresser, histoire de ne pas oublier que lui est bien vivant.

Thanatopracteur SON

Choix de la station

À venir dansDanssecondess