Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Saint-Étienne : des tablettes numériques pour briser l'isolement des seniors

-
Par France Bleu Saint-Étienne Loire

L'établissement Le Buisson, situé à Saint-Étienne (Loire), a reçu deux tablettes tactiles offertes par le Crédit Agricole. Un matériel déjà expérimenté pendant le confinement et qui permet de lutter contre l'isolement des seniors.

Les supports numériques sont aussi un moyen de faire travailler les capacités cognitives des résidents à travers des applications.
Les supports numériques sont aussi un moyen de faire travailler les capacités cognitives des résidents à travers des applications. © Radio France - Pierre Boudias

Permettre aux résidents de maison de retraite de maintenir un lien avec leur famille malgré le contexte sanitaire. C'est le besoin auquel viennent répondre les tablettes tactiles offertes par le Crédit Agricole à l'Ehpad Le Buisson.  

Avec l'interdiction des visites au plus fort de la crise, l'établissement avait déjà expérimenté ce type de matériel pour organiser des appels vidéos avec les proches des résidents. "Nous avons eu une période ou ils ne pouvaient pas sortir de leur chambres. Si ça ne remplace pas les familles, c'est une manière de maintenir un lien" , explique Agnes Perquy, la directrice de la résidence. 

Des débuts difficiles

Si le matériel a très vite été intégré dans les services, il a fallu permettre aux résidents de se familiariser avec ces nouveaux outils. "Sur 78 résidents, seulement cinq peuvent utiliser le matériel seuls, poursuit la directrice de l'établissement. Il a fallu que les animateurs leur expliquent mais cela permet de créer du lien et de la vie". Car les tablettes sont aussi utilisées dans un objectif de développement cognitif, avec l'installation d'applications de jeux ou la visite de musées virtuels. 

Chez les résidents, les objets connectés sont plutôt bien accueillis. "C'est formidable ce genre de choses, j'appelle des enfants que j'ai élevé avec la DDASS et qui ne peuvent pas venir me voir souvent", s'enthousiasme une résidente. Certains se montrent plus circonspects face à des tablettes "qui ne sont pas de [leur] époque". L'Ehpad possède déjà trois tablettes et continue à miser sur le numérique pour le futur. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess