Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Saint-Étienne : le futur crématorium intercommunal prend forme

lundi 31 octobre 2016 à 17:48 Par Mathilde Montagnon, France Bleu Saint-Étienne Loire

Le projet de nouveau crématorium qui doit être construit à côté du cimetière Montmartre à Saint-Étienne avance. Il est porté par cinq communauté de communes et doit être terminé d'ici deux ans.

Le projet de futur crématorium à côté du cimetière Montmartre de Saint-Étienne
Le projet de futur crématorium à côté du cimetière Montmartre de Saint-Étienne - Cimaise architectes / SEM

Saint-Étienne, France

Il doit rentrer en service pour la Toussaint 2018. Le projet de nouveau crématorium qui doit être construit à côté du cimetière Montmartre à Saint-Étienne avance. Il doit remplacer le crématorium de Côte-Chaude, construit en 1987, qui ne respect plus les normes environnementales et qui est sous-dimensionné. Le crématorium de Côte-Chaude ne dispose que de deux fours et il n'a qu'une seule salle pour accueillir les familles. Actuellement 1 600 personnes sont incinérées tous les ans à Saint-Étienne. Contre 750 en 1998. La crémation se développe. 30% des défunts sont incinérés actuellement. Ce sera 50% d'ici 2050 selon les prévisions.

Le futur Crématorium de Montmartre disposera de trois fours et de deux salles de cérémonie pour les familles (de 170 et de 50 places). Un parking de 95 places. Le tout sur un terrain de 11 000 m2 avec un columbarium, une stèle et un jardin du souvenir. Il pourra procéder à 3 000 crémations par an.

Reportage de Mathilde Montagnon

Le projet est porté par cinq agglomérations, dont deux de Haute-Loire, soit 150 communes environs : Saint-Etienne Métropole, Loire-Forez, Pays de Saint-Galmier, Marches du Velay et de Rochebaron à Chalencon. Ces intercommunalités vont monter une société publique locale qui sera chargée de la construction et de l'exploitation du crématorium. Il n'y a aucun crématorium en Haute-Loire, alors traditionnellement les habitants du Sigolénois viennent à Saint-Étienne. Il était donc important pour eux que la communauté de communes s'associe au projet.

Louis Simonnet président de la communauté de communes des Marches du Velay