Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Saint-Étienne : le salon "Tatou Juste" propose de créer votre supermarché

samedi 25 novembre 2017 à 17:53 Par Fabrice Hawkins, France Bleu Saint-Étienne Loire

Il y un an, Saint-Étienne testait le principe de supermarché collaboratif. L'association a décidé de pérenniser le concept et profite du salon "Tatou Juste" pour se faire connaître.

Pour être adhérent du supermarché, il faudra y travailler quelques heures tous les mois.
Pour être adhérent du supermarché, il faudra y travailler quelques heures tous les mois. © Maxppp -

Saint-Étienne, France

Ce supermarché coopératif milite pour que les produits frais soient accessibles au plus grand nombre. Il a connu un grand succès au printemps dernier, avec son magasin éphémère, pendant la dernière "Biennale internationale design". L'association a travaillé depuis et ouvrira en septembre 2018 à Saint-Étienne.

Samedi 25 et dimanche 26 novembre, deux cents exposants, dont le supermarché coopératif, vont s'installer au parc des Expositions de Saint-Étienne pour le salon Tatou Juste. Ce rendez-vous annuel a pour but de faire découvrir aux visiteurs des nouveaux moyens de déplacement, de travail ou de consommation.

Des producteurs locaux, mais pas que...

Inspiré d'une coopérative alimentaire de Brooklyn, Park Slope Food Coop, les fondateurs du supermarché coopératif de Saint-Étienne souhaitent maîtriser l'approvisionnement et la distribution. Des produits frais, parfaitement traçable, et pour la majorité achetés à des producteurs locaux, c'est le pari de cette structure. Pierre-Édouard Garbe, coordinateur en charge du financement, concède que les producteurs locaux ne seront pas sollicités de manière systématique. "Pour certains produits comme le café, les circuits traditionnelles donc les grandes entreprises, seront préférés."

Adhésion obligatoire pour consommer

Pour acheter des produits dans ce supermarché, il faut obligatoirement adhérer à l'association et payer une cotisation. D'après Clémentine Loridan, la coordinatrice de la coopérative, "la participation financière des bénévoles permet de tirer le prix des produits vers le bas". Elle est donc importante. Les coopérateurs s'engagent à travailler bénévolement environ trois heures par mois. En contrepartie, ils participent aux décisions importantes de la structure. L'association compte une cinquantaine d'adhérents.