Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Saint-Étienne : les boutiques de CBD, sorte de "cannabis light", en plein essor

-
Par , France Bleu Saint-Étienne Loire

La Cour de cassation doit rendre ce mercredi un arrêt décisif concernant la commercialisation de CBD au moment où la France réécrit sa réglementation après avoir été priée par la justice européenne de revoir sa copie. A Saint-Étienne, les boutiques qui proposent ce "cannabis light" fleurissent.

Des pots de fleurs séchées dans une boutique rue Saint-Jean à Saint-Étienne
Des pots de fleurs séchées dans une boutique rue Saint-Jean à Saint-Étienne © Radio France - Mathilde Montagnon

"J'en achète souvent, reconnait Pierre-Louis qui ressort d'une boutique située rue Saint-Jean avec des fleurs séchées. Ancien fumeur ça permet de garder ce geste. Ça permet de se détendre, de se soulager, sans pour autant avoir les effets psychotropes. En termes de goûts, ça se rapproche, c'est pas non plus le même goût, mais ça s'en rapproche pas mal". 

Le CBD est une molécule du cannabis mais qui contrairement au THC n’entrainerait ni accoutumance ni effet psychotrope. En revanche elle aurait des vertus apaisantes et relaxantes. 

Cinq boutiques vendant du CBD sont implantées dans le centre ville de Saint-Étienne. Elles assurent que leur clientèle est très diversifiée : des jeunes, mais également pas mal de personnes âgées et de nombreux malades, parfois envoyés par leur médecin, qui cherchent des moyens de calmer une angoisse, une insomnie ou des douleurs liées à l'endométriose ou une sclérose en plaques. 

Actuellement la vente de fleurs séchées est tolérées mais il est bien écrit sur les sachets qu'il ne faut pas les fumer. "Dans la législation on n'a pas le droit de les vendre pour fumer précise Morgan Laroa la responsable de la boutique Hight Society. On a des pots de collection. Après on a des infusions... mais les fleurs ne sont pas censées être vendues pour être fumées". 

Une certaine hypocrisie que Matignon voudrait lever en réécrivant la réglementation. Les huiles, aliments et autres cosmétiques au cannabidiol pourraient être autorisés sous certaines conditions. En revanche, le gouvernement aimerait interdire complétement la vente des fleurs brutes à fumer ou en tisane. C'est dans ce contexte que la Cour de cassation doit rendre un arrêt définitif sur la vente de CBD ce mercredi. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess