Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Saint-Étienne : les micros du quartier Tarentaize installés la semaine prochaine

-
Par , France Bleu Saint-Étienne Loire

Les trois premiers capteurs sonores seront installés la semaine prochaine dans le quartier stéphanois Tarentaize alors qu'un collectif s'est créé pour s'y opposer. Il organise une manifestation le 11 mai.

La ville de Saint-Etienne, première à tester les micros urbains.
La ville de Saint-Etienne, première à tester les micros urbains. © Maxppp - Frédéric Chambert

Saint-Étienne, France

C'est un projet qui a fait grand bruit il y a quelques semaines : la ville de Saint-Étienne doit installer des dizaines de capteurs sonores dans les quartiers de Tarentaize-Beaubrun-Couriot. France Bleu révèle aujourd'hui que les trois premiers capteurs devraient être installés la semaine du 6 mai. Pour la mairie, il s'agit de lutter contre l'insécurité et de pouvoir intervenir plus rapidement en cas d'activité sonore inhabituelle tels qu'un accident ou des coups de feux. La société qui va installer ses micros assure qu'il ne s'agit pas d'espionner et que les captations ne seront pas enregistrées.

Une manifestation pour "faire exploser les capteurs sonores"

Toutes les précautions sont prises pour que ces installations se passent le mieux possible. D'abord auprès de la population : une réunion publique a été organisée récemment dans le quartier pour expliquer les objectifs de l'installation et répondre aux interrogations des habitants. Pas de quoi rassurer certains, qui ont monté un collectif et qui préparent une manifestation pour le 11 mai. Les participants sont invités à ramener casseroles et percussions pour "faire exploser les capteurs sonores"

Il faut aussi prendre des précautions techniques. C'est ce qui va mener le fabricant à rencontrer une nouvelle fois la mairie ce lundi, pour affiner la procédure d'installation des trois premiers micros. Elle se fera dans la semaine. La mise en service ne sera pas pour autant immédiate mais l'objectif reste de faire un premier retour sur expérience fin juin, avant ensuite de multiplier l'installation de ces capteurs aussi discrets dans le mobilier urbain que polémiques dans le débat public.

Rien de définitif 

La mairie de Saint-Etienne rappelle qu'il s'agit d'une expérimentation et que les 3 capteurs ne sont donc pas installé définitivement. L'expérimentation prendra fin en juin, à ce moment là les capteurs seront retirés. Le bilan sera envoyé au ministère de l'intérieur pour servir éventuellement à l'élaboration d'une législation dédiée. "Un cadre légal devant être trouvé pour l'utilisation de ces capteurs sonores,  une fois l'efficacité de ce nouvel outil démontrée" précise la ville.

Choix de la station

France Bleu