Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Saint-Étienne Métropole : les gendarmes de la Loire renouent avec les habitants de 31 communes

mercredi 24 octobre 2018 à 5:18 Par Marion Aquilina, France Bleu Saint-Étienne Loire

Les gendarmes de la Loire ont une nouvelle mission à remplir depuis le printemps 2018. Ils assurent un service de police de sécurité au quotidien auprès de 31 communes de la métropole de Saint-Étienne. Ils ne font aucun contrôle, ils discutent simplement avec les habitants.

Les gendarmes sensibilisent des habitants de Sorbiers sur les problèmes de cambriolage à l'approche de l'hiver
Les gendarmes sensibilisent des habitants de Sorbiers sur les problèmes de cambriolage à l'approche de l'hiver © Radio France - Marion Aquilina

Loire, France

Chaque jour quatre gendarmes patrouillent dans la métropole de Saint-Étienne pour aller à la rencontre des habitants. Il sont à la reconquête des gens, ils veulent créer du lien avec eux en espérant pouvoir au mieux assurer un service de police de sécurité au quotidien. C'est dans le cadre d'une réforme initiée par le gouvernement en octobre 2017 et officiellement lancée en février 2018.

Reportage à Sorbiers avec les gendarmes qui assurent la mission de police de sécurité du quotidien à Saint-Étienne Métropole

Ces gendarmes se déplacent sur des marchés ou dans certains quartiers de 31 communes de la métropole de Saint-Étienne. Le mercredi 26 septembre 2018, ils étaient à Sorbiers, rue René-Cassin où il y a eu plus de dix cambriolages ces dernières semaines. Emma Brunelière est gendarme, elle discute avec les riverains pour leur dire d'être vigilants : "Une dame s'est rendue compte qu'un véhicule s'était stationné pendant une semaine sur le parking devant chez elle. Elle a pris une photo de l'immatriculation. On va pouvoir faire des vérifications."

L'habitante est ravie d'avoir eu ce contact avec les gendarmes : "Je n'ai pas le réflexe d'appeler les gendarmes. Je me dis que c'est une profession très occupée et j'ai peur de déranger." Les gendarmes de la Loire reçoivent 85 000 appels téléphoniques chaque année. Un chiffre conséquent mais ils attendent vraiment qu'on les sollicite.