Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Saint-Etienne : un guide de bonnes pratiques pour les antennes de la téléphonie mobile

lundi 25 janvier 2016 à 18:25 Par Mathilde Montagnon, France Bleu Saint-Étienne Loire

La mairie de Saint-Étienne et les quatre opérateurs de téléphonie mobile (Orange, Bouygues, Free et SFR) ont signé une charte de bonnes pratiques. En clair un guide pour gérer le déploiement des antennes pour les téléphones portables dans la ville.

Les opérateurs de téléphonie et la Ville signent le guide
Les opérateurs de téléphonie et la Ville signent le guide © Radio France - Mathilde Montagnon

Saint-Étienne, France

Diriger une mairie c'est être un "gestionnaire de paradoxes" explique le maire de Saint-Étienne Gaël Perdriau. D'un côté il y a les habitants qui ragent quand leur téléphone portable ne passe pas. Et de l'autre il y a ceux qui s'inquiètent ou qui protestent contre l'installation d'antenne pour la téléphonie mobile. Face à ces contradictions, la réponse de la Ville et des opérateurs c'est la communication, la transparence avec ce guide des bonnes pratiques.

Catherine Gabay, de Free mobile

Les opérateurs devront donc prévenir la Mairie de leurs projets d'implantation y compris sur les bâtiments privé. Ce qui n'est pas obligatoire. Parallèlement la Ville réalisera une carte des antennes, pour informer les Stéphanois via le site internet. La mairie pourra également favoriser la mutualisation des antennes entre opérateurs sur les points les plus hauts. L'idée c'est donc d'informer pour rassurer. Lutter contre les zones blanches. Tout en respectant le paysage et l'architecture.