Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Saint-Jean-de-Sauves: les ronces sur l'ancienne voie ferrée envahissent son jardin

samedi 2 septembre 2017 à 19:15 Par Clémence Dubois-Texereau, France Bleu Poitou

Mireille habite juste à côté d'une ancienne voie ferrée à Saint-Jean-de-Sauves dans la Vienne. Depuis 10 ans, elle n'est plus entretenue et les ronces envahissent son jardin.

Impossible de repérer l'ancienne voie de chemin de fer.
Impossible de repérer l'ancienne voie de chemin de fer. © Radio France - Clémence Dubois-Texereau

Saint-Jean-de-Sauves, France

Au fond du jardin de Mireille, le grillage est tombé à cause des mauvaises herbes "oh le grillage? ça fait deux ans" indiquz l'habitante de 70 ans. Depuis 10 ans, cette portion de voie ferrée qui desservait la ligne Poitiers-Angers n'est plus entretenue, et pour Mireille les effets s'en ressentent : "il y a des renards, des serpents. J'ai retrouvé une vipère dans mes melons l'autre jour." Du coup, l'habitante ne se rend dans son potager au fond de son jardin que le matin : "vers 6 ou 7 heures, il fait frais et je pense que les vipères ne sont pas là du coup" s'amuse-t-elle.

Pour l'habitante, la situation n'est plus tenable : "ce que je veux c'est que ça soit débroussaillé, nettoyé." Elle affirme s'être rapprochée des pompiers et qu'avec les ronces et autres mauvaises herbes "en cas d'incendie, la zone peut être considérée comme élément de propagation." Une annonce qui inquiète l'habitante. Mireille a alors essayé de trouver une solution et engager une entreprise privée pour nettoyer chez elle le long de la ligne il y a deux ans : " ça m'a coûté un bras ! Trois cents euros! "

La mairie souhaite acquérir le terrain

Du côté de la mairie, on demande aux habitants de s'armer de patience. Le dossier avance selon le maire Christian Moreau. Mais il n'est pas question d'une simple acquisition comme ce fut le cas en 1996. La mairie a en effet déjà acquis une portion de voie ferrée mais en direction de Mirebeau. Cette fois-ci l'acquisition ne sera pas pure et simple. "On va plutôt vers une mise à disposition, un prêt pour 20 ou 25 ans" indique le maire. Une fois le prêt effectué par le Réseau ferré de France (RFF), qui détient actuellement la propriété, le maire souhaite alors entretenir le terrain et en faire un espace piétonnier en plein cœur du bourg.

Le projet était d'ailleurs l'une de ses promesses de campagne et il espère bien y parvenir d'ici la fin de son mandat.