Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Saint-Loup-du-Gast : un lycéen participe à un stage pour préparer le concours de Sciences Po Rennes

-
Par , France Bleu Mayenne

Depuis ce lundi, 14 lycéens mayennais suivent un stage en ligne de trois jours pour préparer le concours de Sciences Po Rennes. L'Institut d'Études Politiques (IEP) souhaite se démocratiser, en permettant à des élèves issus de milieux ruraux notamment d'accéder à des études prestigieuses.

Simon Fontaine, élève de 1ère au lycée Lavoisier de Mayenne, suit un stage en ligne de trois jours pour préparer le concours de Sciences Po Rennes.
Simon Fontaine, élève de 1ère au lycée Lavoisier de Mayenne, suit un stage en ligne de trois jours pour préparer le concours de Sciences Po Rennes. © Radio France - Maïwenn Bordron

Certains lycéens mayennais ont choisi l'option studieuse pour leurs vacances, qui ont commencé il y a quelques jours pour la zone B. C'est le cas de 14 lycéens du département : ils suivent depuis ce lundi un stage en ligne de trois jours pour préparer le concours de Sciences Po Rennes.  Objectif : permettre à des lycéens issus de quartiers prioritaires ou de milieux ruraux d'accéder à des études prestigieuses.  Deux lycées mayennais, le lycée Lavoisier à Mayenne et le lycée Victor Hugo à Château-Gontier, participent à ce programme, en partenariat avec l'établissement breton.

Dépasser les barrières

Simon Fontaine est scolarisé en classe de 1ère au lycée Lavoisier à Mayenne. Depuis septembre, son établissement lui permet de suivre une formation pour préparer le concours de Science Po Rennes : concours blanc, conseils, cours spécifiques sur les épreuves du concours de l'Institut d'Études Politiques (IEP). Pendant les vacances de février, ce lycéen de 16 ans suit également un stage en ligne de trois jours depuis chez lui à Saint-Loup-du-Gast. Le stage est normalement organisé dans les locaux de Sciences Po Rennes et a été maintenu cette année en visioconférence.  

Simon est un élève consciencieux qui a déjà acquis une méthode de travail rigoureuse, en classe de 1ère.
Simon est un élève consciencieux qui a déjà acquis une méthode de travail rigoureuse, en classe de 1ère. © Radio France - Maïwenn Bordron

Simon s'est installé sur la grande table du salon familial, il suit attentivement un cours derrière son écran d'ordinateur. "Ce qui est très important de retenir dans la dissertation, c'est qu'acquérir la méthodologie est quand même une plus-value indéniable lors du concours et ça permet de vous distinguer d'autres candidats plus aisément", affirme un élève de Sciences Po Rennes, par visioconférence. Le lycéen mayennais apprécie ce genre de conseils : "_On a eu des témoignages des élèves avec des parcours différents_, pour voir comment eux ils y ont accéder et puis des conseils un peu différents de ce qu'on peut avoir d'habitude. c'est vrai qu'au lycée, ce sont des professeurs de lycée, ça permet d'avoir des conseils de gens qui sont directement à Sciences Po". 

Simon prend des notes au fur et à mesure, surligne et souligne certains passages, de façon consciencieuse. À ses côtés, un classeur bleu déjà bien rempli sur lequel est inscrit en grosses lettres : IEP. Le lycéen de Saint-Loup-du-Gast conserve précieusement chaque prise de note, chaque cours concernant le concours de Sciences Po. Son père Dominique se réjouit également que ce stage existe pour les lycéens mayennais. "Je pense que ça libère, ça autorise aussi à tenter sa chance et pas se limiter finalement. Le fait que ça vienne vers eux, c'est une bonne chose", reconnaît-il. Simon sait qu'il a encore beaucoup de travail : il passera le concours l'année prochaine, après son baccalauréat.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess