Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Saint-Marsal : la guerre est déclarée entre éleveurs et randonneurs

-
Par , France Bleu Roussillon

C'est une querelle de clocher qui agite Saint-Marsal, petite commune du Vallespir. D'un côté, les éleveurs qui souhaitent aménager les terrains occupés par leur bétail depuis une dizaine d'années. De l'autre, les randonneurs et les chasseurs qui craignent les modifications que ces aménagements engendreraient sur ces parcelles.

Le village de Saint-Marsal
Le village de Saint-Marsal

Deux clans s'opposent à Saint-Marsal, petit village de cent âmes, dans le Vallespir. D'un côté, les agriculteurs. De l'autre, les chasseurs et les randonneurs. Au cœur du conflit : le projet pastoral porté par cinq éleveurs du village.

Ces derniers souhaitent régulariser leur situation à Saint-Marsal. Leurs troupeaux occupent en effet depuis 13 ans des terrains communaux, mais sans qu'aucun contrat n'ait jamais été signé avec la mairie. Les agriculteurs ont donc souhaité s'associer, créer une société et enfin signer un contrat en bonne et due forme avec la municipalité. Une procédure qui leur permettrait d'aménager une trentaine d'hectares sur Saint-Marsal, c'est-à-dire débroussailler les parcelles, rénover les ponts ou encore installer des clôtures pour les bêtes.

Hors de question pour les chasseurs et randonneurs. Ils veulent conserver leur liberté d'accès à ces terrains communaux. Autre argument des détracteurs de ce projet : les aménagements envisagés risquent de dénaturer le paysage de la commune . Ils se sont donc mobilisés et ont lancé une pétition. Elle aurait déjà recueilli une trentaine de signatures.

Les éleveurs ont reçu le soutien de la Chambre d'agriculture des Pyrénées-Orientales et de l'Office national des forêts. Mais la mairie de Saint-Marsal, elle, refuse de prendre position dans ce débat houleux.

C'est donc le statu quo qui est de mise à l'heure actuelle, dans cette affaire.

Saint Marsal / enro

Choix de la station

À venir dansDanssecondess