Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Saint-Maur : un stage de self defense pour apprendre aux femmes à lutter contre les violences

samedi 24 novembre 2018 à 18:01 - Mis à jour le samedi 24 novembre 2018 à 21:45 Par Aurore Richard, France Bleu Berry

Le 25 novembre est une journée dédiée à la lutte contre les violences faites aux femmes. A cette occasion, à Saint-Maur, des cours de self defense vont être dispensés ce dimanche à une centaine de femmes.

Chacun des quatre cours doit durer une heure et quart.
Chacun des quatre cours doit durer une heure et quart. © Radio France - Aurore Richard

Saint-Maur, France

C'est la journée internationale pour l'élimination des violences faites aux femmes, que ce soit des insultes, des humiliations ou des coups. En France, une femme meurt tous les trois jours de violences conjugales. Pour dénoncer cela, une mobilisation a aussi lieu dans l'Indre et pas seulement ce 25 novembre. 

Depuis la mi-novembre, il y a déjà eu un ciné-débat autour du film "l'Emprise" pour les étudiants de l'IUT du site d'Issoudun ou encore, une rencontre sur le marché d'Issoudun avec l'association En Tous genres 36. Ce 25 novembre, un stage de self defense pour les femmes est organisé par le judo club de Saint-Maur. 

Parler fort et faire le geste stop

"Il suffit de mettre la main devant soi et de faire le geste stop. Dans l'inconscient de l'agresseur, il y a quelque chose qui se passe. Il faut parler fort et _toujours vouvoyer son agresseur_, toujours alerter autour de soi", explique le président, Sylvain Bontemps.

Ces cours seront dispensés par une championne de judo. "Ce sont des gestes simples, accessibles à toutes, simples mais efficaces. On se protège et on se sauve dans tous les sens du terme", analyse Sylvain Bontemps. 

De 9h30 à 17 heures, quatre créneaux sont prévus pour accueillir 120 femmes. C'est gratuit et ouvert à un public féminin dès l'âge de 14 ans.