Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Saint-Nazaire : le pont-levant indisponible au moins jusqu'à la mi-novembre

-
Par , France Bleu Loire Océan

Heurté par un cargo le 24 juillet, le pont-levant qui permet d'accéder au quartier du Petit Maroc à Saint-Nazaire sera indisponible au moins jusqu'à la mi-novembre. Plusieurs zones de l'ouvrage métallique ont été endommagées. Des analyses complémentaires vont être réalisées.

Le pont est levé depuis le 24 juillet
Le pont est levé depuis le 24 juillet © Radio France - Anne Patinec

Depuis la collision du navire Harbour First avec le pont basculant dans l'écluse-sud le 24 juillet, l'ouvrage est en position levée afin de garantir la sécurité des usagers.  L'accès au quartier du Petit Maroc qui compte des restaurants et des logements est compliqué. Il faut soit emprunter le pont tournant ( dont la charge est limitée) soit faire un grand tour par les Chantiers de l'Atlantique. 

Plusieurs zones endommagées

Spécialisée dans la construction de ponts et de charpentes métalliques, l'entreprise Beaudin-Châteauneuf a été mandatée par le port pour effectuer un diagnostic complet de l'ouvrage. Les premiers résultats ont permis de confirmer des déformations localisées de la structure métallique, au niveau des membrures inférieures et supérieures des entretoises, ce qui fragilise le pont. Des inspections approfondies vont être réalisées au niveau des soudures. 

Remise en service au plus tôt mi-novembre

Si les dégradations s'avèrent limitées au niveau de la structure et nécessitent des réparations localisées par renforcement ou remplacement, la remise en service de l'ouvrage pourrait avoir lieu à la mi-novembre. Dans le cas où des dégradations complémentaires seraient décelées, notamment au niveau du génie civil, le délai de remise en service pourrait être réévalué. Les conclusions des analyses sont attendues mi-septembre permettront d'affiner le scénario et le calendrier des réparations. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess