Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Saint-Nazaire : un espoir de solution pour Francine, la retraitée qui dort dans sa voiture

vendredi 17 novembre 2017 à 18:08 Par Anne Patinec, France Bleu Loire Océan

Les messages de solidarité affluent à France Bleu Loire Océan pour venir en aide à cette retraitée de 67 ans qui dort dans sa voiture depuis trois mois. Elle cherche un appartement. Une habitante de Saint Nazaire devrait la rencontrer prochainement pour lui présenter un logement à louer.

Francine pourrait bientôt ne plus dormir dans sa voiture
Francine pourrait bientôt ne plus dormir dans sa voiture © Radio France - Anne Patinec

Saint-Nazaire, France

Depuis la publication de l'histoire de Francine, les appels à France Bleu Loire Océan et les messages sur Facebook se multiplient. Beaucoup proposent d'héberger la retraitée pour quelques jours voire quelques mois. Mais ce que recherche Francine, c'est un appartement à louer de façon pérenne. "Je ne demande pas l'aumône, je ne veux pas déranger les gens en m'imposant chez eux, je veux juste être chez moi" répète t-elle. Une solution serait en vue à Saint-Nazaire grâce à une auditrice qui a appelé la radio pour proposer un appartement. Les deux femmes doivent se rencontrer prochainement.

Elle n'a pas voulu des solutions d'hébergement d'urgence

Face à l'émotion suscitée par la situation de la sexagénaire, la mairie de Saint-Nazaire a publié un communiqué.

La Ville de Saint-Nazaire tient à préciser, que par l’intermédiaire de son CCAS, elle suit avec la plus grande attention sa situation et l’accompagne très régulièrement depuis le début du mois de septembre, période de son arrivée sur la ville. Dans l’attente de l’examen de sa demande de logement auprès de Silène, le CCAS lui a proposé à plusieurs reprises des solutions de logement dont des solutions d’hébergement d’urgence auxquelles elle n’a pas souhaité donner suite".

Par ailleurs, le bailleur social Silène suit toujours le dossier de Francine. Mais il dispose de peu de logements de type T2 et le délai des attributions prioritaires est de trois à six mois.