Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Saint-Ouen : des capteurs pour chasser les mauvaises odeurs dans le quartier des Docks

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Paris
Saint-Ouen, France

À Saint-Ouen, en Seine-Saint-Denis, des riverains se plaignent des mauvaises odeurs liées à la présence de l'usine d'incinération de déchets du Syctom. Des capteurs vont être installés sur place pour tenter de détecter et chasser ces nuisances olfactives.

Centre d’incinération des déchets Syctom de Saint-Ouen
Centre d’incinération des déchets Syctom de Saint-Ouen © Radio France - Stéphanie Berlu

Avec le retour des beaux jours et la chaleur, en plein été, quoi de plus normal que de vouloir profiter de son balcon ou d'ouvrir les fenêtres de son appartement ? Pourtant, dans le quartier des Docks à Saint-Ouen (Seine-Saint-Denis), on peut vite le regretter. La faute aux mauvaises odeurs qui titillent les narines des habitants, certains jours.

"Ça sent la poubelle... les ordures, comme quand un camion d'éboueurs passe dans la rue. On est sur notre balcon, en train de déjeuner, il y a une effluve qui passe et ce n'est pas agréable", affirme Laure Cardinal, présidente de l'association de riverains, Mon Voisin des Docks. Des mauvaises odeurs qui reviennent souvent les week-end et à partir du printemps, précise-t-elle. Et pas de doute, c'est bien lié à l'usine de déchets présente à quelques mètres des immeubles

Dévier les camions d'éboueurs ?

À sa construction en 1990, le secteur n'était pas habité, c'était une grande zone industrielle, rappelle Claira Bara, ingénieure environnement au Syctom. L'agence métropolitaine de gestion des déchets est bien obligé, aujourd'hui, de trouver une solution. Mais pour ça, il faut déterminer précisément d'où viennent ces mauvaises odeurs. "On pourrait croire que ça vient de l'usine directement, mais il y a aussi le trajet des camions-bennes qui passent devant les habitations qui laissent une odeur", précise l'ingénieure. 

Un ballet incessant de camions qui viennent décharger 600 000 tonnes d'ordures qui sont incinérées chaque année sur ce site, en provenance de 17 communes de l’Île-de-France. Pour remédier à ce problème, l'entrée de l'usine pourrait être déplacée vers les quais de Seine, ce qui éviterait de faire passer les camions devant les immeubles d'habitations.

Des capteurs de mauvaises odeurs

Le Syctom veut aussi repérer d'éventuelles "trous" dans l'usine en installant des capteurs tout autour du site pour repérer d'où viennent les mauvaises odeurs. "Le capteur sera capable de dire, en fonction de la météo, de la direction du vent, dans quelle direction il faut regarder pour trouver la source de la mauvaise odeur", explique Claire Bara. Une fois la "fuite" repérée, elle pourra être colmatée. C'est le but également des travaux de modernisation et d'optimisation du site lancés en 2015, qui devraient s'achever avant 2023. 

Saint-Ouen : des capteurs pour détecter et chasser les mauvaises odeurs dans le quartier des Docks

Choix de la station

À venir dansDanssecondess