Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Saint-Ouen : l'association culturelle Mains d’œuvres expulsée de ses locaux

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Paris, France Bleu

L'association Mains d’œuvres a été expulsée mardi matin de son siège historique à Saint-Ouen (Seine-Saint-Denis). Elle occupait ces locaux municipaux depuis 18 ans. Selon la mairie, l’association aurait dû quitter les lieux fin 2017.

L'association Mains d'oeuvres expulsée
L'association Mains d'oeuvres expulsée - Mains d'oeuvres

Saint-Ouen, France

Mauvaise surprise ce mardi matin pour le centre culturel Mains d’œuvres installé dans un bâtiment de la ville de Saint-Ouen (Seine-Saint-Denis) depuis 2001. L'association du même nom a été expulsée suite à un désaccord sur le "non-renouvellement du bail" avec la mairie, propriétaire des lieux qui veut y ouvrir un conservatoire de musique municipal.

L'association ne s'attendait pas à cette expulsion

Le tribunal de Bobigny avait ordonné l'expulsion le 2 juillet 2018. La directrice de Mains d’œuvres Juliette Bompoint a été prise de court ce mardi. "Ils ont envoyé 25 cars de CRS, personne ne nous a prévenus", déplore-t-elle alors que l'association avait fait appel de l'expulsion et attendait une décision le 3 décembre. "Le dialogue est rompu avec le maire", avoue la directrice du centre. 

_"Il y a 70 personnes au chômage technique_, une école de musique avec 300 élèves... Ça va être compliqué", indique Juliette Bompoint.  "On ne voit pas l'intérêt de détruire un lieu culturel pour en faire un autre", dit-elle encore.  

Manifestations devant l'Hôtel de ville

Sur Facebook et sur Twitter, l'association a lancé des appels à se mobiliser dans la soirée, appels entendus puisque plusieurs dizaines de personnes étaient présentes devant l'Hôtel de ville pour demander des explications au maire. Un nouveau rendez-vous est fixé samedi matin devant la mairie lors de la prochaine séance du conseil municipal. 

L'association s'était engagée à partir fin 2017, affirme la mairie de Saint-Ouen

L’association occupait le bâtiment municipal, rue Charles Garnier, 4.000 mètres carrés près du marché aux puces sans droit ni titre depuis le 31 décembre 2017, assure la mairie de Saint-Ouen dans un communiqué. 

En 2015, l'association, "déjà en redressement judiciaire, cumulait 237.000 euros d'impayés de loyers" et "s'était engagée à quitter les lieux" fin 2017. Mais "elle a continué à exploiter en toute illégalité les locaux appartenant à la ville" ajoute le maire William Delannoy qui explique qu'elle a ainsi "retardé de deux ans l'ouverture du nouveau conservatoire municipal". 

Expulsion de l'association Mains d’œuvres à Saint-Ouen

Contactée par France Bleu Paris, la mairie de Saint-Ouen n'a pas répondu à nos demandes d'interview.

Choix de la station

France Bleu