Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Saint-Ouen : près de 300 personnes évacuées d'un foyer occupé depuis septembre

-
Par , France Bleu Paris

Environ 300 personnes ont été évacuées ce mardi matin d'une tour d'immeuble occupée depuis septembre, à l'initiative de l'association Droit au Logement, à Saint-Ouen, en Seine-Saint-Denis.

La tour du foyer CARA
La tour du foyer CARA - (c) Google Street View

Saint-Ouen, France

Environ 300 personnes ont été évacuées ce mardi matin par les forces de l'ordre, dans la tour CARA, du nom du Centre Audonien de Rencontres et d'Accueil. La plupart occupait cette tour, en cours de fermeture, depuis septembre 2015 "introduite par action de vive force de l'Association Droit au Logement" (DAL) selon la préfecture de Seine-Saint-Denis. L'association DAL estime qu'environ 200 personnes ont été évacuées ce mardi matin.

Des conditions de sécurité "particulièrement déplorables" pour la préfecture 

Son porte parole Jean-Baptiste Eyraud, assume "l'occupation du foyer par des personnes expulsées de leur logement dans le 93 courant 2015, après se sont rajoutées d'autres personnes, des mineurs isolés", précise-t-il. Le DAL "dénonce cette expulsion forcée" et estime qu'elle aurait "du être mis à profit pour préparer de véritables relogements en lieu et place des hébergements temporaires présentés".

La préfecture de Seine-Saint-Denis, de son côté, assure dans un communiqué que les "conditions de sécurité dans cet immeuble sont particulièrement déplorables" et que "l'association Droit au Logement (...) s'est désintéressé de l'entretient et de la gestion de cette tour" depuis son occupation au mois de septembre. Le préfet a donc décidé d'"accorder le concours de la force publique" suite à un jugement de novembre 2015 ordonnant l'évacuation de tous les occupants de cette tour, géré par l'OPHLM de Saint-Ouen.

10 mineurs isolés pris en charge, 4 personnes régularisées

Parmi les personnes évacuées, les familles "identifiées comme vulnérables" se sont vues proposer un hébergement d'urgence via le Samu social, indique la mairie de Saint-Ouen, sans toutefois préciser leur nombre tandis que les autres occupants bénéficieront de quelques nuits d'hôtel avant de trouver un logement par leurs propres moyens. 10 mineurs isolés ont aussi été pris en charge par la Croix Rouge. Enfin, 4 personnes en situation irrégulière seront régularisées et 5 se sont vus notifier une obligation à quitter le territoire français.

La tour a été fermée et doit être détruite afin de permettre, selon le communiqué de la préfecture la "réalisation à terme d'environ 150 logements (en locatif social ou en accession à la propriété)". La mairie de Saint Ouen précise que 30% des logements construits feront partie du parc social.

Choix de la station

France Bleu