Société

Dordogne : une vie bio et écologique, Saint-Pierre-de-Frugie l'a testée, de nouveaux habitants l'ont adoptée

Par Morgane Schertzinger, France Bleu Périgord samedi 24 septembre 2016 à 21:29

En huit ans, Saint-Pierre-de-Frugie a gagné près de 40 habitants grâce à son nouveau mode de vie.
En huit ans, Saint-Pierre-de-Frugie a gagné près de 40 habitants grâce à son nouveau mode de vie. © Radio France - Morgane Schertzinger - France Bleu Périgord

Saint-Pierre-de-Frugie, commune nichée aux confins du Périgord vert et du Limousin, a fait le pari d'une vie un peu différente, sans pesticides et tournée vers le bio. En huit ans, environ quarante nouveaux habitants sont venus repeupler le village.

Au bord des routes, pour entretenir les espaces verts de la commune, Guillaume, le cantonnier, n'utilise pas de pesticides. "On ne travaille pas comme dans les autres communes", confie-t-il. "On a zéro herbicide, on désherbe à la main... ça peut paraître un peu loufoque au début mais finalement c'est plaisant."

Saint-Pierre-de-Frugie se situe en Périgord vert, à cinq kilomètres environ du Limousin. - Radio France
Saint-Pierre-de-Frugie se situe en Périgord vert, à cinq kilomètres environ du Limousin. © Radio France - Morgane Schertzinger - France Bleu Périgord

Depuis 2008 à Saint-Pierre-de-Frugie, le maire Gilbert Chabaud a fait le choix d'un autre mode de vie pour sa commune. "C'est naturel qu'on fasse ça, on ne se pose pas la question en fait", sourit-il. La transition était lancée.

Un village sans école est un village sans âme et c'était le cas. On s'est alors mis autour de la table pour réfléchir comment rendre notre village attractif
— Gilbert Chabaud, maire de Saint-Pierre-de-Frugie

Une épicerie bio et un jardin partagé

Pour enrayer la baisse de population, pour contrer la fermeture de l'école et par là même du restaurant qui servait de cantine, les habitants et les élus se sont retroussés les manches et ont commencé, avec des matériaux naturels, à restaurer le petit patrimoine du village : "des puits, des croix, des calvaires... le petit patrimoine religieux essentiellement", précise le maire.

Le projet de restauration du patrimoine a été suivi par la création du jardin pédagogique installé à la sortie du bourg. De l'autre côté, à l'entrée, Léa tient l'épicerie bio de la commune. "Comme on est sur l'axe Limoges-Périgueux, les deux villes sont à 50 minutes d'ici, donc si on veut vraiment avoir du bio dans le coin, il faut trouver au plus près et ça peut être ici", raconte la jeune femme, habitante de Saint-Pierre-de-Frugie depuis un an.

A la sortie du village, le jardin pédagogique permet à tous de mettre les mains dans la terre et de cultiver. - Radio France
A la sortie du village, le jardin pédagogique permet à tous de mettre les mains dans la terre et de cultiver. © Radio France - Morgane Schertzinger - France Bleu Périgord

Certains de ses clients peuvent parcourir 30 kilomètres pour venir acheter des produits dans cette épicerie bio qui se veut aussi locale. Tous les produits vendus - des légumes, du pain, des conserves de canards... - viennent du Périgord ou du Limousin, sauf le vin "qui est à deux heures de route d'ici."

Léa tient l'épicerie bio qui est en fait une association de producteurs locaux. - Radio France
Léa tient l'épicerie bio qui est en fait une association de producteurs locaux. © Radio France - Morgane Schertzinger - France Bleu Périgord

Un petit regain du nombre d'habitants

L'année dernière, la cour de récréation a même retrouvé ses enfants. Une école privée qui applique la pédagogie Montessori s'est installée et quinze élèves y sont déjà scolarisés.

L'ensemble de ce mode de vie a littéralement séduit Iulia, son compagnon et leurs deux filles. Arrivés tout droit de Paris, ils ont posé leurs valises à Saint-Pierre-de-Frugie début septembre. Et ils semblent déjà bien intégrés. Ecoutez Iulia au micro France Bleu Périgord :

ECOUTER | Iulia s'est installée il y a deux semaines dans la commune...

On a vu des habitants arriver pour la qualité de vie et le côté environnemental, bio... De jeunes couples sont venus s'installer pour ce qu'ils avaient entendu à propos de Saint-Pierre-de-Frugie, c'est vrai
— Guillaume Claude, cantonnier de la commune

Dans la commune, le maire le reconnaît, dès qu'une maison est à vendre, le téléphone sonne à la mairie. En huit ans, environ quarante habitants sont venus repeupler la commune de Saint-Pierre-de-Frugie qui compte désormais 400 âmes.

REPORTAGE | Dans la commune de Saint-Pierre-de-Frugie, les habitudes ne sont pas les mêmes qu'ailleurs...

Partager sur :