Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Saint-Pierre-du-Mont : ils sont inquiets pour la tranquillité de leur quartier

-
Par , France Bleu Gascogne

Ils tiennent à leur tranquillité ! Des habitants de deux lotissements de Saint-Pierre-du-Mont ont lancé une pétition. Le mois dernier, la mairie a racheté une maison au cœur du quartier. Elle envisagerait de la raser pour y faire passer une route. Les habitants redoutent un afflux de véhicules.

La maison préemptée par la mairie de Saint-Pierre-du-Mont pour relier les deux lotissements
La maison préemptée par la mairie de Saint-Pierre-du-Mont pour relier les deux lotissements © Radio France - Valérie Mosnier

Saint-Pierre-du-Mont, France

Comme ce couple de retraités, qui habite rue des Érables, ils sont nombreux dans les lotissements du Pouy et Lou Benarit à être inquiets. Comme d'autres riverains, ils ont appris que la mairie avait préempté une maison en vente dans leur rue. Le problème ? Ils redoutent que la Ville rase l'habitation pour y faire passer une rue qui, certes relierait les deux quartiers, mais pourrait aussi être empruntée par des voitures qui se déporteraient ainsi de l'avenue Kennedy, la route de Grenade, engorgée à certaines heures de la journée. 

Pour tenter d'apaiser les esprits, la mairie organise ce mardi soir au Pôle de Saint-Pierre-du-Mont une réunion publique. A deux mois des municipales, Joël Bonnet, candidat à sa succession en mars prochain, ne voudrait pas que ce sujet devienne un argument de la campagne saint-pierroise. 

Une pétition a été lancée il y a quelques semaines. Le couple de retraités a signé, sans hésiter. Comme ses voisins, il craint une augmentation du flux de véhicules : "C'est un quarter que nous habitons depuis une quarantaine d'années, qui est calme où les enfants peuvent se promener et faire du vélo. Et cette liaison entre le Pouy et Lou Benarit ferait que les gens arrivant de la route du Houga, pourraient couper au travers du quartier pour rejoindre l'avenue Kennedy qui va vers le Grand Moun. C'est un quarter ancien, les rues ne sont pas adaptées à un flux incessant de véhicules. Il va falloir une réglementation au niveau du trafic. Et puis le lotissement est en bas-fond, il y a des virages."

C'est un quartier très calme, et il faut qu'il le reste !

Dans ces lotissements pavillonnaires, les rues ne sont pas très larges. Des voitures des habitants stationnement sur les petits trottoirs. Difficile d'imaginer la circulation avec davantage de véhicule, "un flot de 225 voitures heures" peut on lire dans un tract en possession des retraités. "C'est un quartier très calme, et il faut qu'il le reste !"

Pour ces retraités, le problème aujourd'hui, c'est la route de Grenade : "Trouvons d'abord une solution par la route de Grenade, c'est infernal ! On ne peut même plus sortir du lotissement ! Mais pas avec ce projet là. Il faudrait d'abord régler ce problème de feux au niveau du lycée, de Gifi et de Grand Frais. Un feu très long, en décalé et qui créé des embouteillages. Là déjà, si on faisait un grand rond-point, ça pourrait fluidifier la circulation."

Pas question de délester l'avenue Kennedy

Contacté par France Bleu Gascogne, le maire de Saint-Pierre-du-Mont, et vice-président de l'agglomération tient d'abord à rappeler la genèse du dossier : "A chaque fois que nous avions un conseil de quartier avec le quartier rouge (qui regroupe ces deux lotissements) était souvent abordé le sujet de l'engorgement de l'avenue Kennedy pour les riverains, notamment ceux qui habitent Lou Benarit, qui sont obligés de passer par là. Dans les hypothèses de travail envisagées, il y avait _pourquoi pas un jour réfléchir à relier les deux lotissements pour les riverains, ce qui aujourd'hui n’existe pas_, avec en filigrane une réflexion sur la carte scolaire. Tout ça avait été évoqué, mais pour mener une réflexion il faut avoir des éléments. Deux autres lotissements sont en construction avec une centaine de logements supplémentaires et j'avais dit on fera une étude quand tous les quartiers seront occupés de façon à faire des comptages de véhicules. Il se trouve que nous avons été avertis de la vente de la maison en juillet dernier. On a dit, pour pouvoir relier les deux lotissements si on veut, ça ne concerne que quatre ou cinq maisons qui sont en façade. Donc on a dit on préempte et ça nous permettra de mener une réflexion. La logique veut que, si on réfléchit, et qu'à l'arrivée il est décidé de faire une ouverture, si on n'a pas l'outil pour mettre en place notre réflexion, c'est assez compliqué."

L'élu dit entendre les craintes des habitants et rajoute qu'il existe "des moyens techniques, le cas échéant, pour que ce soit essentiellement utilisé par les riverains en y mettant ou des sens uniques, des chicanes. _Des éléments techniques qui n'inciteraient pas les gens à passer par là parce qu'ils ne gagneraient pas du tout de temps_. Après, c'est une réflexion qui est à mener au niveau de la voirie. Mais, c'est pour ça qu’aujourd’hui aucune décision n'a été prise."

Utiliser le terme de désengorgement était une erreur

Le maire rajoute que la seule décision prise "c'est de réfléchir!". L'achat de la maison ? Dans le cas éventuel où le projet de percée entre les deux lotissements soit acté : "On a le foncier qui nous permettrait, le cas échéant de transformer de transformer la réflexion, mais si dans les mois à venir la réflexion fait qu'il n'y a pas un intérêt particulier, on ne le fera pas. Je ne vais pas aller à l'encontre de ça!" Joël Bonnet insiste sur le fait que la réflexion n'est pas encore lancée, qu'il veut attendre la construction des derniers logements au fond du quartier (une centaine d'habitations), pour faire des comptages et voir s'il y avait un intérêt ou pas. "Je peux comprendre que cela puisse déranger, mais il ne faut pas partir avec des à priori".

Par ailleurs, Joël Bonnet reconnaît que le terme de désengorgement, utilisé dans une délibération du Conseil Municipal, était une erreur. Ce n'est pas l'esprit de la réflexion dit-il : "Il s'agit pour les habitants de sortir plus facilement de chez eux et de relier les lotissements sans générer un trafic plus important. Ce n'est pas le but recherché. Alors, je le conçois, la terminologie désengorgement utilisée dans la délibération n'aurait pas dû l'être parce que ce n'est pas du tout le sens de la réflexion que je veux que l'on mène."

Le problème de la route de Grenade

Ceux qui empruntent la route entre le rond-point du Sablar etvle Grand Moun, aux heures de pointe, en font l'expérience : un axe engorgé avec plusieurs milliers de véhicules chaque jour. Un point noir de la circulation de l'agglomération montoise. Mais, pour lequel il n'y a pas de solution miracle explique le maire de Saint-Pierre-du-Mont. Sur cet axe géré par le Département, et sur lequel la commune n'a pas la main, l'activité commerciale s'est développée au milieu de zones résidentielles, un développement anarchique reconnait aujourd'hui l'élu, doublé par le mouvement pendulaire des personnes qui travaillent sur Mont-de-Marsan. Autre problème : il n'existe pas d'artères transversales.

Alors que faire ? Difficile de trouver des solutions. A leur installation les magasins Gamm Vert et Lidl ont construit un accès commun à leur parking, un feu a ainsi été supprimé. Le conseil d'agglomération vient de voter l'arrêt du développement des activités commerciales sur l'avenue. Deux parkings relais, voiture - transport en commun, existent, mais ils sont très peu utilisés. De toute façon : le trafic existera toujours quelque soit les mesures prises conclut le maire de Saint-Pierre-du-Mont.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu