Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

La commune de Saint-Pierre-Eglise réfléchit à installer des caméras de vidéosurveillance

-
Par , France Bleu Cotentin

Face à une recrudescence des actes de petite délinquance ces derniers temps, Saint-Pierre-Eglise, commune de 1800 habitants dans le Val de saire, réfléchit à installer des caméras de vidéosurveillance dans le bourg. La question va être au cœur des débats lors du conseil municipal du 2 septembre.

Si le projet est retenu en conseil municipal, une des caméras de vidéosurveillance pourrait être installée sur la place
Si le projet est retenu en conseil municipal, une des caméras de vidéosurveillance pourrait être installée sur la place © Radio France - Pierre Coquelin

LaDes barrières abîmées au square des P'tits-Loups, les portes des boîtes à livres arrachées, des panneaux de circulation changés de sens, un arbre scié, ou encore les vitraux de l'église caillassés... La liste n'est pas exhaustive. Depuis quelques temps, la commune de Sainte-Pierre-Eglise, 1800 habitants, doit faire face à des actes de petite délinquance. Alors, la municipalité réfléchit à l'installation de caméras de vidéosurveillance dans le bourg. "Il s'agit de protéger notre mobilier urbain. ça coûte à la population. On est surpris de voir ce, les caméras pourraient être installées près du square, sur la place, devant les écoles et dans d'autres lieux de la commune. Un dispositif mobile est également envisagé. a

J'étais vraiment contre les caméras il y a encore deux trois ans. ça ne sera pas une décision facile à prendre. Il faudra que ce soit une décision collégiale, car je ne la prendrai pas seul - Daniel Denis, maire de Saint-Pierre-Eglise

Des réparations qui peuvent parfois coûter très cher : par exemple, 15000 euros au total pour le vitrail endommagé de l'église (la commune a du en payer une partie). "Quand on investit on pense tout de suite à l'argent du contribuable", confie le maire. Face à ces petits actes qui se multiplient, la commune se pose des questions sur certains investissements, notamment un projet de table d'échec dans le square (1500-1800 euros en extérieur). 

Les barrières du square des P'tits-Loups ont été abîmées
Les barrières du square des P'tits-Loups ont été abîmées © Radio France - Pierre Coquelin

"On n'est pas en Seine-Saint-Denis non plus"

Des actes qui sont souvent le fait de "garnements" selon le maire, des adolescents de 12-13 ans parfois. "A chaque fois qu'on en surprend un, on le convoque avec ses parents. On essaye de leur faire comprendre. Les parents régissent souvent bien, et les sermonnent. Après, il faut que ça suivre chez eux", ajoute Daniel Denis. 

Dans le bourg de Saint-Pierre-Eglise, le projet fait parler. La grande majorité de personnes interrogées se dit favorable à l'installation de caméras. "Il faut combattre l'insécurité. S'en est une forme. Il y a des dégradations, et au final, tout le monde paye", note Jean. "ça devient trop important, on en voit beaucoup trop", ajoute Myriam. Mais faut-il en passer par des caméras dans cette commune de 1800 habitants ? Françoise en doute. "Si on peut s'en dispenser, c'est mieux. Le fait d'être en permanence surveillée, je n'y suis pas trop partisane. On n'est pas en Seine-Saint-Denis ou des banlieues difficiles non plus, il ne faut pas exagérer !

L'installation de caméras de vidéosurveillance sera au menu du conseil municipal du 2 septembre à Saint-Pierre-Eglise
L'installation de caméras de vidéosurveillance sera au menu du conseil municipal du 2 septembre à Saint-Pierre-Eglise © Radio France - Pierre Coquelin

L'exemple d'Hardinvast

"Il n'y a pas de violation de vie privée. Il faut que ça reste un instrument dissuasif et facile d'utilisation", précise Stéphane Le Baron, adjoint au cadre de vie. L'adjoint est d'ailleurs allé voir le maire d'Hardinvast, près de Cherbourg, qui vient de mettre en place sept caméras sur sa commune depuis début août. Pour avoir un ordre d'idée, le budget s'élève à près de 7000 euros pour le matériel, auxquels il faut ajouter 1000 à 2000 euros de communication (panneaux, etc.) à Hardinvast. Si le projet est validé en conseil municipal le 2 septembre, les caméras pourraient être installées près du square, sur la place, devant les écoles et dans d'autres lieux de la commune. Un dispositif mobile est également envisagé. a 

  • Manche
Choix de la station

À venir dansDanssecondess