Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Sainte-Marie-la-Blanche : l'État en fait-il assez pour les communautés rurales en Côte-d'Or ?

mardi 6 novembre 2018 à 17:37 Par Sophie Allemand, France Bleu Bourgogne

L’État n'abandonne par les zones rurales : c'est en tout cas ce qu'a voulu montrer Bernard Schmeltz, le préfet de Côte-d'Or lors d'une visite à Sainte-Marie-la-Blanche ce mardi. Mais dans cette commune de 900 habitants, malgré les projets réalisés, certains se sentent encore isolés.

"L'Etat aux côtés des territoires ruraux" : le maire de Sainte-Marie Michel Quinet, le préfet de la Côte-d'Or Bernard Schmeltz et Joël Bourgeot, sous-préfet de Montbard
"L'Etat aux côtés des territoires ruraux" : le maire de Sainte-Marie Michel Quinet, le préfet de la Côte-d'Or Bernard Schmeltz et Joël Bourgeot, sous-préfet de Montbard © Radio France - Sophie Allemand

Sainte-Marie-la-Blanche, France

"L'État aux côtés des territoires ruraux" : le préfet de la région Bourgogne-Franche-Comté et du département Côte-d'Or s'est rendu à Sainte-Marie-la Blanche ce mardi, pour une visite. Face aux critiques, Bernard Schmeltz a voulu marquer le coup et montrer que dans cette commune modèle, des projets financés par l'Etat existent bel et bien.  Un nouvel accueil périscolaire a ouvert cette année, mais le bilan est plus mitigé au niveau des transports ou du numérique.

Les territoires ruraux : 36 % des dépenses de l'Etat dans la région 

L'investissement pour les territoires ruraux est de six milliards d'euros en Bourgogne-Franche-Comté, "soit 36 % des dépenses de l'État dans la région," insiste le Préfet.

La nouvelle place de la mairie de Sainte-Marie, rénovée en 2016, subventionnée en partie par l'Etat - Radio France
La nouvelle place de la mairie de Sainte-Marie, rénovée en 2016, subventionnée en partie par l'Etat © Radio France - Sophie Allemand

Sainte-Marie-la-Blanche a perdu 10 000 euros de subventions de l'État par an sur quatre ans, "afin de compenser en faveur de communes plus défavorisées,"explique Bernard Schmeltz.

Malgré tout, on y trouve différents projets co-financés par les collectivités ou le conseil départemental. Depuis cette année,  l'accueil périscolaire a été rénové, tout comme la mairie en 2016 et la construction de logements est lancée pour 2019. Le maire s'active pour faire valoir ces projets et obtenir des subventions. 

Un accueil périscolaire tout neuf depuis cette année pour accueillir les enfants du village

"_C'est primordial pour une ville de campagne d'avoir ces école_s," explique le maire de la commune, Michel Quinet. Avant, les enfants allaient dans des pré-fabriqués le matin, à midi ou après l'école. Un nouveau bâtiment a vu le jour en 2018, grâce aux 130 000 euros de subventions publiques, soit prêt d'un tiers des fonds nécessaires aux travaux, qui représentaient 450 000 euros. 

Anne-Marie prépare le déjeuner à l'accueil périscolaire de Sainte-Marie-la-Blanche - Radio France
Anne-Marie prépare le déjeuner à l'accueil périscolaire de Sainte-Marie-la-Blanche © Radio France - Sophie Allemand

Reportage à l'accueil périscolaire de Sainte-Marie à la pause midi

"C'est très important dans un village d'avoir un système où l'on puisse laisser ses enfants en sécurité, quand on va au travail" - Patricia, maman

"Sans le périscolaire, on serait bloqué, ce serait la galère" - Nicolas, papa

Nicolas le papa est venu chercher son fils Gabriel à l'école pour midi, qui profite de l'accueil périscolaire tous les matins - Radio France
Nicolas le papa est venu chercher son fils Gabriel à l'école pour midi, qui profite de l'accueil périscolaire tous les matins © Radio France - Sophie Allemand

La fibre optique n'est pas installée partout : certains se sentent isolés

L'Etat a investi 58 millions d'euros sur 2015/2020 pour installer la fibre optique en Côte d'Or, mais l'opération traîne... Certains n'ont donc pas accès à internet, pas de quoi réduire l'isolement dans ces communes éloignées.

"On nous impose de payer 30 euros par an par enfant pour aller en bus à Beaune. Vous imaginez ? Nous on en a deux qui vont au collège, ça fait 60 euros par enfant juste pour aller à Beaune" - Patricia, habitante

"Il n'y a rien, c'est délaissé par l'Etat", "j'utilise internet sur mon téléphone" : témoignages d'habitantes

Un bus relie le centre de Sainte-Marie à Beaune  - Radio France
Un bus relie le centre de Sainte-Marie à Beaune © Radio France - Sophie Allemand