Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Sainte-Mère-Eglise : Léon Gautier, vétéran des commandos Kieffer, visite le musée Airborne

Léon Gautier a débarqué sur les plages normandes le 6 juin 1944 au sein des commandos Kieffer. Il était à Sainte-Mère-Eglise ce mercredi pour visiter l'exposition consacrée aux Forces françaises libres au musée Airborne.

Léon Gautier, 97 ans, visite le musée Airborne de Sainte-Mère-Eglise (Manche).
Léon Gautier, 97 ans, visite le musée Airborne de Sainte-Mère-Eglise (Manche). © Radio France - Mahaut de Butler

La salle d'exposition du musée Airborne bruisse en ce mercredi 11 décembre avant d'accueillir Léon Gautier. Mais quand il entre dans la pièce, le silence se fait. Respect pour ce presque centenaire qui fut l'un des 177 commandos Kieffer sur les plages de Normandie, le bataillon français au sein du débarquement allié. 

75 ans après, béret vert sur le crâne, Léon Gautier refuse encore les hommages. "Je suis comme les autres, assure-t-il. En 1940 on était 4000 volontaires pour rejoindre de Gaulle." Le vétéran a passé une partie de son existence à raconter son histoire, à transmettre sa mémoire.

On se sent tout petits

Dans la salle d'exposition, il y a aussi une quinzaine de fusiliers marins venus de Cherbourg. Des jeunes intimidés par l'ancien qui a servi dans le même corps qu'eux. Léon Gautier se prête au jeu des questions. "Ne soyez pas timides !", lance-t-il aux jeunes militaires. Et l'un d'eux de souffler : "On se sent tout petits."

Le vétéran a passé vingt minutes avec les jeunes fusiliers marins de Cherbourg. - Radio France
Le vétéran a passé vingt minutes avec les jeunes fusiliers marins de Cherbourg. © Radio France - Mahaut de Butler

Mais peu à peu, les questions fusent. Comment a-t-il intégré les commandos, pourquoi a-t-il choisi de retourner à la vie civile, regrette-t-il que l'Histoire ait mis si longtemps à reconnaître le rôle de son bataillon ? Certains commandos survivants n'ont reçu la Légion d'honneur qu'en 2004. Léon Gautier balaye le débat, l'important, c'était la paix. 

"Si les conditions étaient les mêmes, _vous feriez la même chose_," déclare l'ancien commando. Réponse sincère du commandant des fusiliers marins de Cherbourg : "J'espère, mais je suis incapable de le dire."

Photo souvenir entre deux générations de fusiliers marins - Radio France
Photo souvenir entre deux générations de fusiliers marins © Radio France - Mahaut de Butler
Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu