Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Saison maussade en Gironde : les professionnels du tourisme font grise mine

vendredi 29 août 2014 à 6:00 Par Stéphane Hiscock, France Bleu Gironde

Un été pluvieux combiné à un pouvoir d'achat des touristes en baisse : voilà qui résume les impressions recueillies auprès des professionnels du tourisme en Gironde en cette fin du mois d'août. Le littoral médocain a notamment souffert d'un manque de visiteurs.

Ciel couvert sur la jetée Thiers d'Arcachon
Ciel couvert sur la jetée Thiers d'Arcachon © Radio France

Le bilan de la saison estivale 2014 en Gironde est morose à en croire les professionnels. En début de semaine le Comité régional du tourisme expliquait que l'Aquitaine n'avait pas bénéficié d'un contexte climatique et économique facile. Les vacanciers sont devenus prudents et économes.

"Sur le Bassin d'Arcachon les services et les activités coûtent beaucoup trop cher." — Un hôtelier

Si les chiffres du mois d'août correspondent à peu près à l'année dernière, le mois de juillet, en revanche, est jugé mauvais . Sur le Bassin d'Arcachon on enregistre une baisse de chiffre d'affaire comprise entre 5 et 15 %  dans les campings, même chose dans les hôtels et - 30 % pour les restaurateurs.

"Du 1er au 14 juillet c'était vraiment le vide total." — Un patron de camping au Teich

Entre météo maussade et pouvoir d'achat en berne, les professionnels estiment que les vacanciers n'avaient pas le moral cette année . C'est l'analyse de Lionel Pujade, président du syndicat de l'hôtellerie de plein air de la Gironde et patron du camping le Ker-Helen au Teich.

Lionel Pujade

Ce qui ressort également dans le propos des professionnels c'est le souci des clients d'obtenir le "bon prix" , le "meilleur plan" . Adeptes des réseaux sociaux et des comparateurs de prix sur internet, les vacanciers ne veulent plus passer pour des pigeons . Ils sont même de plus en plus doués pour négocier les prix.

Les premiers à tirer la langue sont les restaurateurs