Société

Salaire : la promesse d'Alain Juppé ne fait pas l'unanimité chez les profs

Par Clément Carpentier, France Bleu Gironde mardi 1 septembre 2015 à 6:00

classe primaire
classe primaire © IDÉ

C'est la rentrée scolaire ce mardi en Gironde comme dans toute la France. Alain Juppé propose d'augmenter de 10% le salaire des enseignants.

Terminées les vacances ! Retour à l'école ce matin pour des milliers de jeunes girondins comme partout en France. Les enseignants eux ont repris le travail ce lundi, ils étaient en pré-rentrée.

Tout cela alors que leurs syndicats négocient actuellement avec l'état pour négocier une augmentaton de leur salaire, et qu'Alain Juppé, qui brigue la présidence de la République, a fait une proposition qui fait réagir : une augmentation de 10% du salaires des enseignants du primaire pour qu'ils soient ''mieux dans leur peau''.

Le gouvernement a tout de suite fait savoir que ce n'était pas raisonnable, tandis que certains estiment qu'il y a d'autres urgences. Mais qu'en pensent les principaux intéressés ? Est-elle vraiment nécessaire cette augmentation ?Eh bien contrairement à ce qu'on pourrait penser, ils ne sont pas tous sur la même longueur d'onde que le maire de Bordeaux. En revanche, ils sont tous d'accord sur un point : on ne fait pas ce métier pour l'argent, sinon on ferait autre chose.Le problème pour les enseignants aujourd'hui, c'est que les salaires évoluent très lentement durant une carrière. Ils attendent donc un coup de pouce du gouvernement mais ne croient pas vraiment à la proposition d'Alain Juppé.

Les enseignants ont dû mal à croire à la promesse d'Alain Juppé