Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
CARTE - Canicule : Météo France maintient 15 départements en vigilance rouge et 51 en orange
Dossier : Salon de l'Agriculture 2018

Salon de l'agriculture : face aux campagnes des anti-gavage, les consommateurs divisés sur le foie gras

-
Par , France Bleu Périgord
Périgueux, France

Alors que les campagnes d'associations anti-gavage comme L214 se sont multipliées ces dernières années, quelle est la réaction des consommateurs, notamment parisiens, au salon de l'agriculture ? Autour des stands foie gras du Périgord, les avis sont très partagés

Des bocaux de foie gras
Des bocaux de foie gras © Radio France - Antoine Balandra

Le salon de l’agriculture continue jusqu’à dimanche.

Huit producteurs de produits du Périgord sont présents pour cette édition 2018. Dont trois produisent du foie gras (Foie gras Grolière du Bugue, Alexandre Toson du Buisson de Cadouin et Jean de Rocamadou de Calès).

Justement, en cette période de fort activisme des associations type L214 qui militent pour l’interdiction de ce produit, en pleine mode «végétarienne » voire vegan ,nous avons voulu savoir si les Parisiens et les visiteurs du salon plébiscitaient toujours autant le produit.

Le stand Dordogne Périgord proposait des dégustations de foie gras
Le stand Dordogne Périgord proposait des dégustations de foie gras © Radio France - Antoine Balandra

Premier indice, la foule… Ils sont nombreux à faire la queue à l’heure du rush entre midi et quatorze heures autour des stands foie gras du Périgord. A l’image de cet habitant du Loire et Cher.

"Je soutiens les producteurs de foie gras, c'est quand même un pays noble, avec un produit noble, avec du Champagne, c'est le top" dit-il

Certains commencent à être sceptiques 

Oui, mais voilà et même si ce n’est pas une règle générale bien sûr, il semble que plus le consommateur est urbain et jeune, plus il hésite… Exemple avec cette maman parisienne accompagné de sa fille Marie, 15 ans.

"Moi j'aime le foie gras, mais j'avoue que j'ai un peu honte de continuer à en manger, avec tout ce que l'on entend, même si c'est vrai que c'est délicieux" dit cette maman

"Je ne suis pas mécontente que mes enfants n'aiment pas cela finalement" insiste-t-elle.            
 

Les campagnes des associations semblent donc trouver un écho chez cette clientèle plus jeune. Mais le foie gras conquiert dans le même temps de nouveaux marchés. Exemple avec Xan, un jeune chinois qui adore le foie gras et qui vit en France depuis huit ans.

"Le foie gras, j'adore, de la région Aquitaine et Périgord, mais pas mi-cuit, seulement poêlé" dit-il. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess