Société

Salon de l'agriculture : quand le président Hollande craque pour un vin du Périgord

Par Antoine Balandra, France Bleu Périgord lundi 23 février 2015 à 15:35

Le président François Hollande a dégusté un vin de Bergerac.
Le président François Hollande a dégusté un vin de Bergerac. © Maxppp - Thiery Orban

C'était lors de la journée marathon de François Hollande au salon de l'agriculture ce samedi. Le chef de l'État s'est notamment arrêté sur le stand de l'interprofession des vins. Un long arrêt, ponctué par trois dégustations. Dont une d'un vin rouge AOC de Montravel, du château Moulin-Caresse de Saint-Antoine-de-Breuilh. Le président a alors déclaré : "Ça, c'est de la bombe."

C'était samedi au salon de l'agriculture à Paris, porte de Versailles. Le président de la République se lance dans son marathon de 8 heures, pour inaugurer la plus grande ferme de France.

Il s'arrête notamment sur le stand de l'interprofession des vins. Un sommelier lui organise alors une dégustation de trois très bons vins : un vin de Savoie, un rosé, et un vin rouge de Bergerac . Et là, le président craque sous l'œil des caméras de nos confrères de France 3 Île-de-France :

"C'est de la bombe ça", lâche le chef de l'État avec le sourire.

"C'est dans les industries d'armement" , plaisante encore François Hollande. Le vin en question est un Montravel rouge "Sang pour 100" du château Moulin Caresse à Saint-Antoine-de-Breuilh. "Un produit de qualité" , poursuit le président, visiblement ravi. Évidemment, c'est une consécration pour la famille Deffarge qui produit ce vin en Dordogne. Elle s'apprête à en envoyer une caisse à l'Élysée. Et depuis cette histoire, le standard du château est pris d'assaut.