Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Salon de l'humour 2017 : Mofrey, le doyen de la bande, est un habitué des lieux

vendredi 29 septembre 2017 à 4:00 Par Nicolas Tarrade, France Bleu Limousin

Le Salon de la caricature et du dessin de presse de Saint-Just-le-Martel ouvre ses portes ce vendredi. Il souffle sa 36e bougie. C'est toujours une grande histoire d'amour entre les dessinateurs et le public, à l'image de Mofrey, un dessinateur parisien de 90 ans.

Photo d'illustration
Photo d'illustration © Radio France - N.T

Saint-Just-le-Martel, France

Le salon de l'humour se rapproche petit à petit des noces de papier. Il faut l'avouer, c'est plutôt pas mal pour un salon où la caricature et le dessin de presse règnent en maître. Cette année, plus de 180 dessinateurs vont faire le déplacement et près de 10.000 dessins sont exposés. Parmi lesquels, ceux du légendaire Mofrey.

Après sa retraite de publicitaire, ce dessinateur de 90 ans a retrouvé son amour de jeunesse : le dessin d'humour. Lors de ses études à Paris, il s'est spécialisé dans l'architecture d'intérieur. Ce n'est pas anodin au vu des dessins qu'il présente cette année au salon. Mais pour lui, "Saint-Just" c'est surtout une histoire d'amour commencée en 1982.

En 36 ans, il n'a loupé qu'une seule édition. Au départ, il a été séduit par l'appel d'une bande de jeunes dont l'actuel président Gérard Vandenbroucke. "C'était culotté parce que c'était une bande de jeunes formidables. J'avais reçu une lettre du genre très gentil, à cette demande, je leur ai donné une sorte de fidélité", explique Mofrey.

C'est dire : tiens j'accroche encore

Certes, les débuts ont été assez chaotiques, avec un seul dessinateur à ses côtés. Mais le salon a pris, au fil des années, de plus en plus d'ampleur, grâce notamment à du bouche à oreille. "On avait dit à nos connaissances sur Paris que c'était des gars qu'il fallait encourager parce que c'était une idée nouvelle, ça n'existait pas", ajoute-t-il.

Même à 90 ans, Mofrey descend chaque année de Paris en voiture. Quand il expose à Saint-Just-le-Martel, le doyen du salon, aime rencontrer le public : "quand quelqu'un regarde mes dessins, je veux qu'il y ait un choc", estime le dessinateur parisien, qui met la barre très haute chaque année. Il faut dire que derrière, la concurrence est rude. "Quand on a mon âge, on est assez content de voir que notre travail tient la route. Ce n'est pas un compliment de dire ça, mais c'est dire tiens j'accroche encore", conclut Mofrey.

Le dessinateur de 90 ans n'est donc pas prêt de tirer un trait sur sa venue au salon de l'humour de Saint-Just-le-Martel.