Société

Les salons du bien-être et l'engouement pour la médecine douce dans l'Yonne

Par Élisa Brinai, France Bleu Auxerre mercredi 2 novembre 2016 à 23:10

La médecine alternative peut user de procédés traditionnels comme le massage ou les séances de relaxation.
La médecine alternative peut user de procédés traditionnels comme le massage ou les séances de relaxation. © Maxppp - Frédéric Cirou

Les salons du bien-être se multiplient dans l'Yonne. Les professionnels de la médecine alternative, des "guérisseurs", "énergétiseurs", "hypnothérapeutes" ou encore des "coachs de vie" y présentent leurs techniques pour se sentir mieux dans son corps et dans son esprit. Faut-il y croire?

Rien que sur le mois d'octobre, deux salons du bien-être se sont tenus à Auxerre: le salon "Educasens", en début de mois et le salon "Zen vitamines", les 29 et 30 octobre. La multiplication de ces évènements prouve qu'il existe un réel engouement pour les thérapies dîtes "douces". Il s'agit de toutes ces techniques non reconnues par la médecine traditionnelle, qui aident bon nombre de personnes à se sentir mieux, moralement et physiquement. Cela va de la relaxation, à la méditation, en passant par le soin grâce aux pierres, aux plantes ou encore à des séances de "transfert d'énergies". Ces procédés sont plus ou moins mystiques. Faut-il y croire pour que cela marche ou est-ce réellement efficace?

Un quart des français ont déjà testé la médecine non conventionnelle

Pascal, un Auxerrois d'une cinquantaine d'années, est catégorique: il n'ira jamais voir un guérisseur, un coach de zénitude, ou quoi que cela puisse-être. Il fait parti du clan des sceptiques, encore majoritaire. Il se justifie:

Les guérisseurs sont tous des charlatans. Ils jouent sur le malheur ou la maladie des gens pour se faire de l'argent. Ça a toujours existé. Ils racontent des bêtises et plus c'est gros, plus ça marche.

Les Français sont pourtant de plus en plus nombreux à se laisser tenter par l'expérience. Selon les études, une personne sur quatre a déjà eu recours à la médecine alternative dans notre pays. Muriel, par exemple, est allée voir un guérisseur sur Auxerre, lorsqu'elle a eu des problèmes avec son bébé. A priori, elle n'avait pas d'avis sur la question, mais elle a constaté le résultat efficace:

Lorsqu'elle avait 18 mois, ma fille s'était déconnectée de moi. Elle s'était mise à m'agresser, à me griffer le visage. Je suis allée voir un magnétiseur. Après deux séances, tout est rentré dans l'ordre.

Il y a aussi ceux qui y croient, mais pour qui cela ne marche pas. C'est le cas de Jean-Pierre, qui souffre de problème de dos à cause d'une hernie discale depuis de nombreuses années:

"Je suis allé voir un magnétiseur à Chablis. Il a passé ses mains sur mon corps, sans me déshabiller . Il était capable de ressentir les endroits exacts où j'avais mal, sans me l'avoir demandé, mais il n'a pas réussi à soulager mes douleurs."

Devenir guérisseur

Ausculter les gens sans les déshabiller, c'est ce que fait Mauricia, installée comme "énergéticienne" à Joigny. Elle travaille à son compte depuis 2013:

J'ai reçu un don qui me permet de ressentir les énergies dégagées par les personnes, explique-t-elle, je les scannes avec mes mains et je comprends ce qui ne va pas.

Une jeune femme se fait soigner selon la technique du Reiki. - Maxppp
Une jeune femme se fait soigner selon la technique du Reiki. © Maxppp - Nidda Hesse

Si Mauricia est devenue guérisseuse, ce n'est pas par hasard. Elle raconte qu'à l'époque, où elle travaillait dans des boulangeries ou encore à la sécurité sociale, elle attirait les confidences:"j'avais des métiers de contacts et à chaque fois les gens me racontaient leurs problèmes . Je voulais tout faire pour les aider mais je n'avais pas encore les bonnes techniques et je m'épuisais à récupérer les valises des autres." Après avoir perdu son frère et son père et traversé une période difficile, Mauricia s'est initié au "Reiki Usui", une technique de relaxation japonaise. "Cela a tellement bien marché pour moi, que j'ai voulu apprendre à soigner les autres. Grâce au Reiki Usui, je suis vraiment devenue sereine", raconte-t-elle.

Soulager la douleur autrement

Mauricia a plusieurs techniques pour aider ses clients à se sentir mieux:

Je peux calmer les personnes à l'aide de chants, de battement de tambour ou en leur proposant des pierres à appliquer contre leur peau. Je leur conseille aussi des remèdes à base de plantes.

Attention, Mauricia insiste sur le terme "conseiller", car n'étant pas médecin, elle a l'interdiction de "prescrire". "Mes clients sont libres de choisir s'ils veulent suivre mes recommandations", précise-t-elle.

La guérisseuse dit intervenir en complément de la médecine traditionnelle et ne pas s'y substituer. Sans prétention, elle affirme pouvoir aider certaines personnes à se sentir, mieux dans leur corps et dans leur esprit, "rien que pour cela, je regrette de ne pas être plus reconnue dans mon métier".

Ecoutez le témoignage de Mauricia, énergéticienne à Joigny

Un remède contre le stress et l'anxiété

Pour le docteur Alain Miard, président du conseil de l'Ordre des médecins dans l'Yonne, ces pratiques de plus en plus à la mode répondent à un mal être ambiant dans notre société. Elles permettent d'évacuer le stress et les angoisses, conclut-il.

Les patients se tournent vers cette médecine alternative, qui peut être une aide à un mal de vivre essentiellement. Ces pratiques peuvent apporter du bien-être mais en aucun cas guérir une vraie pathologie comme le fait la médecine traditionnelle.

Ecoutez le reportage d'Elisa Brinai sur les thérapies alternatives