Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dans les rues de Strasbourg, ce mardi soir.

Attaque mortelle à Strasbourg : ce que l'on sait de la fusillade qui a fait au moins trois morts et 13 blessés

Société

SamBoat, la start-up bordelaise, vogue vers l'international

dimanche 31 juillet 2016 à 5:00 Par Stéphane Hiscock, France Bleu Gironde

SamBoat est désormais le leader français de la location de bateaux de plaisance de particulier à particulier. Grâce à une levée de fonds d'un million d'euros auprès de l'assureur la MAIF, la start-up bordelaise va maintenant poursuivre son développement en Europe.

Une croissance de 370 % en un an
Une croissance de 370 % en un an - SamBoat

Bordeaux, France

Décidément SamBoat a le vent en poupe. Deux ans seulement après sa création la start-up bordelaise compte aujourd'hui 15 salariés et prévoit d'en recruter une dizaine de plus d'ici deux ans. Le fond MAIF Avenir vient d'annoncer qu'il entrait au capital de la petite société à hauteur d'un million d'euros. Une somme qui va permettre à Samboat de s'installer définitivement dans de nombreux ports européens.

Nous allons nous développer en Italie, en Croatie et en Grèce. La Méditerranée est l'un de nos plus gros marché.

— Laurent Calando, co-fondateur de SamBoat

L'aventure a démarré au Cap Ferret en 2014 

Il y a deux ans, deux jeunes ingénieurs du groupe Total décident de couper les ponts avec le géant pétrolier et de se consacrer à leur idée de start-up : la location de bateaux de particulier à particulier. Leur constat : un bateau n'est utilisé que 10 jours par an alors que son entretien coûte cher. Il suffit donc de mettre en relation les propriétaires de bateau avec les amateurs de plaisance qui n'ont pas les moyens d'en acheter un.

Cela va du petit voilier de 4 mètres au yacht de 40 mètres

Laurent Calando, co-fondateur de SamBoat

Samboat sécurise les locations avec une assurance sur mesure créée en partenariat avec la MAIF.  Son développement est exponentiel.  De 300 bateaux référencés en 2014 le site internet en compte aujourd'hui près de 6.000.