Société

Sancerre se lance dans la course à l'Unesco

Par Michel Benoît, France Bleu Berry samedi 31 octobre 2015 à 6:00

Sancerre sur son piton, entourée de ses collines viticoles
Sancerre sur son piton, entourée de ses collines viticoles - Michel Benoit

Sancerre, connue pour son vin et la qualité de ses paysages, espère être reconnue au patrimoine mondial de l'Unesco. Une course de fond qui pourrait durer une dizaine d'années, avec à la clef, l'espoir d'augmenter le nombre de touristes.

Sancerre lance officiellement ce matin sa candidature au classement mondial de l’Unesco. C’est ce matin que cinq partenaires du Sancerrois (mairie, communauté de communes, office de tourisme, union viticole et comité de promotion des vins) vont signer la lettre faisant acte de candidature. Cette lettre sera envoyée au ministère de la culture.

C’est parti pour un parcours qui pourrait durer une dizaine d’années, avant d’obtenir ce précieux label. Rien n’est sûr toutefois. Il va falloir prouver la valeur universelle et exceptionnelle du Sancerrois et de ce piton sur lequel est nichée la ville. En clair, la singularité de ce terroir qui compte déjà sur la renommée de son vin. L’idée de cette candidature a été soufflée il y a quelques années par le maire de St-Emilion. La ville aquitaine, perchée sur un piton rocheux, comme Sancerre, a été classée en 1999.

Mais la qualité des paysages ne suffit pas . Pour intégrer la fameuse liste indicative de l’Icomos, étape incontournable avant un éventuel classement, il va falloir multiplier les études pour évaluer le patrimoine Sancerrois au sens large.

Et toutes ces études vont exiger pas mal de financements. Il faudra trouver des mécènes car le Sancerrois, tout petit, ne dispose pas des moyens des grandes collectivités. Si l’UNESCO cédait à ses charmes, le nombre de touristes pourrait augmenter de 30 % et passer à 400.000 par an.