Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Sans-abri au Mans : des militants du comité d’accueil 72 occupent la mairie

jeudi 6 septembre 2018 à 17:28 Par Bertrand Hochet et Elie Abergel, France Bleu Maine

Une trentaine de membres du comité d’accueil 72 a investi la mairie du Mans pour alerter sur le manque de places pour les sans-abri. Au moins une dizaine de familles dort dans la rue. Les militants réclament, pour elles, une solution d’hébergement dès ce mardi soir.

Les militants veulent obtenir une solution d'hébergement pour la dizaine de familles qui dort dans la rue
Les militants veulent obtenir une solution d'hébergement pour la dizaine de familles qui dort dans la rue © Radio France - Elie Abergel

Le Mans, France

« J’ai 7 mois et je dors dans la rue ! » C’est l’une des inscriptions que l’on peut lire sur leurs panneaux. Une trentaine de militants du comité d’accueil 72 a investi ce jeudi soir le hall de la mairie du Mans. Après avoir écrit une lettre au maire du Mans, ces bénévoles veulent rencontrer Stéphane Le Foll pour obtenir une solution d’hébergement pour ces personnes et, plus largement, pour l'alerter sur la situation des sans-abri dans la ville.

Les militants ont été reçus en fin de journée par Stéphane Le Foll, pour qui il est "exclu d'ouvrir un gymnase à la va-vite". Le maire du Mans a d'abord souhaité qu'un recensement précise des personnes à la rue soit fait dans un premier lieu. Notamment pour  , et permettre leur scolarisation rapide". 

Une dizaine de familles à la rue 

D’après ce comité (qui, avec d’autres associations, s’occupe de l’accueil des migrants et des réfugiés au Mans) au moins 30 personnes dont 18 enfants ont passé la nuit de mercredi à jeudi dehors, faute de solution au 115. Problème qui vient s’ajouter à un autre : désormais, les personnes qui étaient logées en continu au foyer Noguès, au Mans doivent quitter les lieux pendant la journée, de 8h à 20h. Leur présence n’est plus tolérée. 

Ce centre d’hébergement d’urgence, créé à l’origine pour accueillir les sans-abris, sert aussi à loger les demandeurs d’asile, faute de place suffisantes dans les CADA (Centres d’Accueils des Demandeurs d’Asile). Le comité d’accueil 72 estime que, même si l’accueil des migrants et réfugiés n’est pas de la compétence du maire, Stéphane Le Foll devrait s’impliquer. 

S'ils n'ont pas de réponse ce jeudi soir, les militants du comité d'accueil 72 promette de revenir vendredi - Radio France
S'ils n'ont pas de réponse ce jeudi soir, les militants du comité d'accueil 72 promette de revenir vendredi © Radio France - Elie Abergel