Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Les rues de Strasbourg sillonnées par la police

DIRECT - Fusillade à Strasbourg : au moins quatre morts et 11 blessés

Société

Sans domicile, ils vivent sur un parking depuis six mois

lundi 6 août 2018 à 6:05 Par France Bleu Provence, France Bleu Provence et France Bleu

Un couple dort depuis six mois ans une tente, sur un parking, derrière une cité HLM à Aix-en-Provence. Malgré leurs nombreuses démarches, ils n’ont toujours pas obtenu de logement social. Pourtant, à 19 ans, la jeune femme présente de graves problèmes de santé.

Léa, malade, et son conjoint Cédric vivent sur un parking d'Aix-en-Provence depuis plusieurs mois, sans parvenir à obtenir un logement HLM.
Léa, malade, et son conjoint Cédric vivent sur un parking d'Aix-en-Provence depuis plusieurs mois, sans parvenir à obtenir un logement HLM. © Radio France - Sarah Cozzolino

Aix-en-Provence, France

Léa est en fauteuil roulant, elle vit dans une tente sur le parking d’une résidence HLM. A ses pieds, la route de Galice, où une dizaine de camions passent toutes les heures. Entre un camion et une voiture, la jeune femme et son conjoint ont installé leur petit campement de fortune : une table basse, une tente, et un petit nécessaire de camping. Léa se désespère : 

"On est là, mais on se demande combien de temps on va encore pouvoir tenir comme ça..."

"On n’en peut plus, ajoute Cédric, son conjoint. Physiquement on a maigri, on a des problèmes de santé… » : Léa est épileptique, et en fauteuil depuis une mauvaise chute pendant une crise, il y a quelques semaines. La jeune femme de 19 ans vient d’apprendre qu’elle avait un cancer, mais tant que le couple n’a pas de logement stable, impossible de commencer les soins. 

Léa nous décrit ses journées : "On se lève le matin, on va à l’accueil de jour prendre la douche, le petit-déjeuner. On va un peu sur l’ordinateur, voir où en sont les démarches. Puis on essaie d’aller un peu à la médiathèque, parce qu’il fait trop chaud. Après, je fais la manche, on fait quelques courses pour le soir… C’est toujours les mêmes journées."

Un hébergement d’urgence mais pas de stabilité

Malgré toutes leurs demandes depuis six mois, le couple attend toujours un logement social et se sent abandonné par les services de la mairie. "On fait les démarches, tout est à jour et pourtant rien n’avance", regrette Léa. "On nous dit d’être patients, mais on ne peut plus", lâche Cédric. 

De son côté, la mairie assure que le couple est accompagné, que des propositions leur ont été faites. Pour l'instant les seules alternatives à la rue sont des hébergements d'urgence, où le couple devrait se séparer et laisser leur chat à la SPA. "Hors de question", pour Léa. Elle a recueilli l'animal au moment où elle a perdu son domicile, il y a un an et demi.

Léa, malade, et son conjoint Cédric vivent sur ce parking aixois avec un véhicule, une tente et une table - Radio France
Léa, malade, et son conjoint Cédric vivent sur ce parking aixois avec un véhicule, une tente et une table © Radio France - Sarah Cozzolino