Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

VIDÉO - Cambo-les-Bains : un exosquelette pour aider les personnes souffrant de lésions cérébrales

-
Par , France Bleu Pays Basque, France Bleu

On n'arrête pas le progrès ! Depuis six mois la clinique Marienia de Cambo-les-Bains emploie une machine robotisée pour aider ses patients. L'engin est un exosquelette qui supplée les défaillances d'un corps accidenté.

La clinique Marienia de Cambo les bains
La clinique Marienia de Cambo les bains © Radio France - Jacques Pons

C''est une machine destinée à mieux soigner les humains. L'engin vise à mieux rééduquer les personnes souffrant de lésions neurologiques. Il s'agit d'un exosquelette expérimenté depuis six mois par la clinique Marienia de Cambo-les-Bains. Cet établissement du groupe Korian est l'un des rares en France à l'utiliser. L'exosquelette a été mis au point aux Etats-Unis. Ekso est depuis développé en France par Medimex

L'outil permet aux malades de faciliter un retour vers les fonctions essentielles comme la marche. Il faut d'abord s'en vêtir. La machine couvre la poitrine, le dos, le bassin et les jambes. Ensuite, un kinésithérapeute pilote l'engin qui fait exécuter au patient une série de mouvements. 

Ekso utilisé par Romain
Ekso utilisé par Romain © Radio France - Jacques Pons

130.000 euros l'unité

Se lever, marcher, s’asseoir. Plus besoins de cannes, vous êtes soutenu par la machine. C'est la répétition des mouvement qui active les circuits neuronaux. En retrouvant une plasticité cérébrale on récupère plus vite. L'engin n'est pas anodin : il coûte 130.000 euros pièce. A peine une demi-douzaine d’établissements sont équipés de l'Ekso en France.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess