Société

Sarcelles : les jeunes se lancent des défis sur Facebook pour préparer des repas aux migrants

Par Claire Flochel, France Bleu Paris Région et France Bleu lundi 10 octobre 2016 à 6:00

Les jeunes du quartier des Sablons à Sarcelles
Les jeunes du quartier des Sablons à Sarcelles © Radio France - Claire Flochel

Déjà près de 40.000 vues et plus de 1.000 "j'aime" pour la vidéo d'un défi Facebook postée il y a seulement dix jours. On y voit des jeunes Sarcellois distribuer de la nourriture aux migrants qui dorment dehors à Paris et inviter d'autres quartiers à faire de même. Le défi prend de l'ampleur.

C'est une idée qui fait la part belle à la générosité. Il y a dix jours, les jeunes de Sarcelles ont commencé un nouveau défi sur Facebook : concocter des repas et les apporter aux migrants qui dorment dans les rues de Paris. Un défi imaginé par Malik, un habitant du quartier des Vignes Blanches à Sarcelles. Le jeune homme est chauffeur-livreur à Paris et ce qu'il voit tous les jours dans le 19ème arrondissement l'interpelle : des réfugiés sans-abris qui peuplent les trottoirs depuis plusieurs mois. Malik décide d'agir et organise, à l'aide d'amis, une distribution de repas. Il poste la vidéo sur Facebook et nomme quelqu'un qui devra, à son tour, réaliser le challenge.

"On a tous adhéré", explique Diaby, un proche de Malik. "On est parti, à une dizaine de voitures, chargées, à Stalingrad, à Porte de La Chapelle (quartiers de Paris ndlr)". Les Sarcellois préparent du Tchep, un plat d'Afrique de l'Ouest, font cuire du riz, fabriquent des sandwiches, achètent des boissons. Ils sont accueillis par des réfugiés, d'abord étonnés, mais "très très contents", selon Diaby. "Ils nous ont remercié, certains ont même invoqué des bénédictions, ça nous a fait chaud au cœur", raconte le jeune Sarcellois.

"C'est vraiment une idée qui sert à quelque chose... donc on tous adhéré", Diaby, habitant du quartier des Vignes Blanches à Sarcelles

Un premier défi déjà relevé, un deuxième bientôt réalisé

C'est ensuite Souleymane, 29 ans, un habitant des Sablons à Sarcelles qui prend le relais, suivi par tout son quartier. "Il y a même un petit jeune qui a ramené 2 euros, commente Souleymane, même le marchand quand on lui a expliqué l'initiative nous a rajouté de la charcuterie". Une chaîne de solidarité qui fait le buzz. Dernier nommé en date : un jeune du quartier de Lochères à Sarcelles.

Les jeunes se lancent des défis sur Facebook pour nourrir les migrants. Reportage à Sarcelles

Les jeunes Sarcellois espèrent un effet boule de neige

Souleymane veut croire que le challenge va se propager "aux quatre coins de la France". Tous à Sarcelles se sentent concernés par la misère dans laquelle vivent les migrants en France. "Nous sommes des enfants d'immigrés, déclare Souleymane, on a grandi dans la précarité, on a la notion du partage qui est ancrée en nous".

Partager sur :