Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Sargé-lès-Le Mans parmi les premières communes jumelées avec une ville d’ex-RDA

-
Par , France Bleu Maine

Peu de temps après la chute du mur de Berlin, Sargé-lès-Le Mans fait le choix audacieux et novateur d'un jumelage avec une ville d’ancienne Allemagne de l'Est : Vacha, située à la frontière entre l’Est et l’Ouest. Trente ans plus tard, de solides liens perdurent entre les deux communes.

La commune de Sargé-lès-Le Mans commémore la chute du mur de Berlin avec une exposition installée dans le hall de l'espace Scélia  (le centre culturel)
La commune de Sargé-lès-Le Mans commémore la chute du mur de Berlin avec une exposition installée dans le hall de l'espace Scélia (le centre culturel) © Radio France - Bertrand Hochet

Sargé-lès-le-Mans, France

Quelques mois après la chute du mur de Berlin (9 novembre 1989), la nouvelle municipalité de Sargé-lès-Le Mans demande aux habitants de choisir un pays pour son jumelage. L'Allemagne arrive en tête. Et comme le mur vient de tomber, les élus pensent assez naturellement à une commune de l'ex-RDA. Alain Pelletier, alors premier adjoint au maire se rend à Vacha, située juste à la frontière entre l'Est et l'Ouest. Il se souvient : « La ville est très calme. Les magasins sont quasiment vides. Pour nous, c’est la pauvreté ». L'accueil sur place est qualifié d'excellent. Les Allemands sont immédiatement enthousiastes, se remémore Alain Pelletier : « Ils sont heureux de rencontrer des personnes venant d’un pays libre. Pour eux, nous sommes des gens libres. Nous pouvons aller où nous voulons. Personne ne nous demande rien. Contrairement à eux qui doivent montrer leurs papiers dès qu’ils changent de commune, par exemple »

Un choix audacieux

Peu de temps après, une délégation d'habitants de Vacha vient à Sargé-lès-Le Mans. L'accueil est tout aussi chaleureux, se souvient l’élu : « Ils sont surpris de pouvoir voyager, de pouvoir visiter. Ils n’ont pas de papier à présenter. Les Allemands de l’Est retrouvent leur liberté ». Le jumelage est officiellement signé en 1991. A l'époque, ce choix est audacieux. Il traduit un souhait politique, relève Fabrice Courtin, l'actuel président du comité de jumelage : « aller chercher une ville de l’Est plutôt qu’un jumelage avec une Nième commune de l’Ouest est une volonté de rencontrer des gens, de les faire rentrer dans l’Europe. D’avancer dans le projet européen ». Depuis cette date, chaque année, pendant le pont de l'Ascension plusieurs générations d'habitants de Sargé et de Vacha se retrouvent. Une fois en Allemagne, une fois en Sarthe.  

La commune de Sargé-lès-Le Mans commémore la chute du mur de Berlin il y a 30 ans avec une exposition installée dans le hall de l'espace Scélia (le centre culturel). Pièce maîtresse : une authentique Trabant !

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu