Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Sarlat : ils manifestent pour défendre les hôpitaux de proximité

-
Par , France Bleu Périgord

Une quinzaine de membres du comité de défense de l'hôpital de Sarlat se sont rassemblés ce samedi matin pour défendre les hôpitaux de proximité, dont celui de la ville.

Les membres de l'association de défense de l'hôpital de Sarlat ont manifesté ce samedi à Sarlat
Les membres de l'association de défense de l'hôpital de Sarlat ont manifesté ce samedi à Sarlat © Radio France - Antoine Balandra

Une quinzaine de membres du comité de défense de l'hôpital de Sarlat se sont rassemblés ce samedi matin place de la Grande Rigaudie à Sarlat. Ils ont tenu un stand et fait signer une pétition pour le maintien de tous les services de l'hôpital.

Rassemblement organisé aussi dans le cadre d'une journée nationale d’action des coordinations de défense des hôpitaux publics de proximité. Histoire de réclamer la réouverture des maternités fermées en France et demander le maintien des petits hôpitaux partout et notamment en zone rurale.

Et donc à Sarlat. Car pour Nicolas Marty, présidente de l'association de défense de l'hôpital de Sarlat, les services rendus à la population par l'établissement sarladais diminuent de mois en mois. Dernier exemple en date, au niveau de la radiologie dit-elle.

"Par exemple on vient d'apprendre qu'à partir de septembre, la mammographie ne sera plus efficiente, en fait il n'y aura plus de double lecture à partir de septembre. Car en radiologie la mammographie ne sera pas numérisée à Sarlat. Elle le sera à Périgueux. C'est encore une dégradation de l'accueil de tous à tous les soins. Les gens qui pourront aller à Périgueux auront la double lecture, celles qui ne pourront pas seront pénalisées" dit le présidente de l'association

Une manifestation également dans un contexte de grève dans de nombreux services d'urgences en France.

La ministre de la santé Agnès Buzyn a annoncé ce vendredi le déblocage de 70 millions d'euros de mesures immédiates. Mais ce sera insuffisant estime Irène Leguay infirmière en psychiatrie retraitée, et membre de l'association de défense de l'hôpital de Sarlat. Car à Sarlat justement, même si les urgences ne sont pas en grève, elles croulent sous la charge explique-t-elle :

"Toutes les urgences en France sont saturées. Problème de démographie médicale, de paupérisation de la population, les urgences de Sarlat comme les autres sont saturées, à cause aussi d'un manque de moyens financiers et humains. Alors vous savez que Madame Buzyn, lâche du lest, mais on sait tous que cela ne va pas suffire à palier aux difficultés dénoncées par les personnels des urgences" explique Irène Leguay.

Les membres du collectif demandent aussi notamment des moyens supplémentaires pour accueillir les touristes qui viendraient à l'hôpital se faire soigner cet été. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess