Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Sarlat : un dépistage pour bien préparer la rentrée

-
Par , France Bleu Périgord

300 personnes se sont fait dépister au coronavirus ce mercredi 26 août à Sarlat, lors d'une journée de tests gratuit. Pour certains, c'était l'occasion de s'assurer que tout va bien avant de reprendre le chemin du travail ou de l'école.

Environ 300 personnes sont venues se faire tester au coronavirus ce mercredi 26 août à Sarlat, en Dordogne, lors d'une journée de dépistages gratuits.
Environ 300 personnes sont venues se faire tester au coronavirus ce mercredi 26 août à Sarlat, en Dordogne, lors d'une journée de dépistages gratuits. © Radio France - Ambre Rosala

A quelques jours seulement du retour au travail de nombreux vacanciers, la ville de Sarlat a organisé ce mercredi 26 août une journée de dépistages gratuits au centre culturel. En tout, environ 300 personnes sont venues se faire tester. Pour certains, en prévision de la rentrée. 

Ophélie rentre tout juste de vacances au Cap d'Agde, dans l'Hérault, et l'esthéticienne sarladaise préfère se faire tester avant de rouvrir son salon ce lundi 31 août. "Je vois des clients toute la journée, donc pour ma sécurité, mais surtout la leur, je préfère me faire tester", assure Ophélie. Isoa, elle n'a pas vraiment le choix : l'étudiante de 20 ans doit obligatoirement fournir à son école d'ostéopathie la preuve qu'elle a été testée récemment. "Je le fais parce que l'administration en a besoin pour être sûre qu'il n'y a pas de cas dans l'école, mais personnellement je n'ai pas peur d'avoir attrapé le virus", lance la jeune femme.

Des touristes en profitent pour se faire tester avant de rentrer

Dans la file d'attente devant le centre culturel, il n'y a pas que des Sarladais. Des touristes en vacances dans le département sont également venus se faire dépister avant de reprendre le chemin du travail. "Je rentre à Bordeaux dimanche, et je travaille lundi, donc je suis très content de pouvoir venir me faire tester avant d'y retourner", explique Nicolas, en formation pour être éducateur spécialisé. "Surtout que je suis en contact avec des enfants, donc je ne voudrais pas les contaminer !" Le Bordelais fait bien de se faire dépister : il a été en contact avec des amis qui ont été testés positifs. Si jamais il s'avère qu'il est porteur du virus, Nicolas devra donc repousser sa rentrée d'au moins deux semaines, le temps d'une quatorzaine imposée.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess