Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Savoie : chaque weekend, le village de La Thuile est envahi par les voitures

-
Par , France Bleu Pays de Savoie
La Thuile, France

Le beau temps, la proximité avec Chambéry, et le déconfinement... Le village de La Thuile (Savoie) est victime du succès de son lac, et ses habitants sont excédés face aux centaines de voitures qui se garent le weekend dans le moindre recoin.

Le village de La Thuile dispose de 125 places de parking... mais reçoit en moyenne 300 voitures les weekend de beau temps
Le village de La Thuile dispose de 125 places de parking... mais reçoit en moyenne 300 voitures les weekend de beau temps © Radio France - Damien Triomphe

"On ne peut pas se garer" s'étonne ce couple, venu de Pontcharra pour pique-niquer à La Thuile (Savoie), ce lundi de Pentecôte. Les parkings sont pleins, d'autres véhicules sont déjà garer à l'entrée du village, en bordure de la route étroite. "On se dit que les pauvres gens qui habitent là, tranquillement, sont enquiquinés par toutes ces voitures" reconnaît le couple. Le mot est poli, mais c'est l'idée. René vit à La Thuile depuis 72 ans : "on ne peut plus bouger. On a du monde partout. Pour la population c'est trop !"

"Il y a toujours eu du monde à la Thuile, c'est ce qui permet de faire tourner le commerce - merci ! - mais là avec le déconfinement c'est vrai qu'il y a une arrivée massive" raconte Nathalie, qui tient l'auberge au chef-lieu. Le lac de La Thuile est quasiment le seul lac d'altitude des Bauges, en tout cas à être aussi proche de Chambéry. Et la commune dispose seulement de 125 places de parking... alors que les weekend de beau temps, ce sont en moyenne 300 voitures qu'il faut garer ici.

"Ce n'est pas gérable, les prés de fauche ne sont plus respectés, les gens se garent n'importe où, on ne peut plus passer." - Jean-François Poitou, premier adjoint à La Thuile

Effet conjugué de la météo et du déconfinement, le weekend de l'Ascension a été un record, avec près de 500 voitures arrivées dans ce village de 340 habitants. Les prés sont vite envahis, tout comme la voie unique le long du lac. Changement cette année : commandée au mois d'octobre, en place juste avant ce weekend de Pentecôte, une barrière vient d'être posée à hauteur de la mairie pour rendre piétonne la voie jusqu'au lac. Les riverains sont ravis, et la sécurité assurée. Le maire Dominique Pommat raconte que le dimanche de l'Ascension, une personne a été fauchée par un scooter. Les secours ont eu du mal à accéder au site. Donc la barrière est bienvenue. Mais "on a fermé d'un côté, ça déborde de l'autre" admet le maire.

Une barrière posée juste avant le weekend de Pentecôte permet de rendre piétonne la rue en direction du lac. Et donc d'éviter le parking sauvage.
Une barrière posée juste avant le weekend de Pentecôte permet de rendre piétonne la rue en direction du lac. Et donc d'éviter le parking sauvage. © Radio France - Damien Triomphe

Quelles solutions ?

Il s'agit désormais d'aller plus loin, pour anticiper les problèmes de parking toujours plus importants d'été en été. Les parkings dans le village pourraient devenir payants, pour limiter les accès. Et plusieurs projets "avec Grand Chambéry, comme ça a été fait pour les Déserts, on a _une halte de covoiturage_" souligne Dominique Pommat. Et toujours avec l'agglo, un accord est conclu pour qu'elle cofinance avec les organisateurs d’événements un transport par car pour le public, en vue des prochaines manifestations. La Thuile n'est évidemment pas le seul village des Bauges à être confronté à cette situation. Une réunion est prévue le 11 juin prochain sur le sujet, avec les différentes communes concernées et Grand Chambéry.

Un grand parking à l'entrée du village ?

"Impossible" assure le maire Dominique Pommat, à cause de la typologie du lieu : trop de prés ouverts partout, et une côte trop importante pour arriver sur site. En revanche, plus en bas, il a un projet. "On a pu à l'occasion d'une préemption sur un héritage récupérer des terrains, à 200 mètres en bas de la côte". L'idée serait d'y installer un parking gratuit, peut-être complété par un dispositif de navette. Mais sur de tels projets, la question du financement n'est pas à écarter. "On a un budget de 340 000 euros, ce n'est pas avec ça qu'on gère un site touristique" souligne le maire. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu