Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Savoie : du renfort pour les secouristes en montagne

samedi 28 juillet 2018 à 18:40 Par Anne Chovet, France Bleu Pays de Savoie

L’été aussi les secouristes en montagne interviennent régulièrement. En Savoie, la sécurité civile met à disposition un hélicoptère supplémentaire.

 Hélicoptère de la sécurité civile, renfort été
Hélicoptère de la sécurité civile, renfort été © Radio France - Anne Chovet

Courchevel, Saint-Bon-Tarentaise, France

Chaque été les secours en montagne de la Savoie, peuvent compter sur le renfort d'un hélicoptère supplémentaire. Il faut dire que si le pic d'activité se situe bien sûr en hiver, juillet-août sont aussi deux mois bien chargés pour les secouristes. La montagne attire de plus en plus de touristes en été.

Les types d'interventions

En Savoie, la première cause d'intervention l'été sont les accidents de randonnée, suivis des accidents de VTT, de vol libre puis d'alpinisme. Environ 10% des accidents sont très graves et nécessitent une intervention rapide des secours

Sur l'ensemble du département, 33 gendarmes, 32 CRS et 27 pompiers sont spécialisés dans le secours en montagne.

6000 euros de l’heure

On le sait, les secours n’ont pas de prix, mais ils ont un coût. A titre d’exemple, une heure de vol de l’hélicoptère de la sécurité civile coute 6000 euros. Alors bien-sûr les secours sont prêts à intervenir 24h sur 24 mais le préfet de la Savoie, Louis Laugier, rappelle « qu’il ne faut pas les mettre en danger » avec un comportement inconscient. 

Les secouristes martèlent une nouvelle fois les consignes de bon sens : tous les pratiquants de la montagne doivent regarder les prévisions météo, partir avec une carte, être bien équipés et avoir un smartphone pour être plus facilement localisés, via la géolocalisation.