Société

Savoie : ses parents voulaient l'exorciser. Un jeune homosexuel est retrouvé mort à Valmorel

Par Christophe Tourné, France Bleu Pays de Savoie mardi 1 juillet 2014 à 10:44

valmorel
valmorel © Radio France

Suicide ou accident, le rapport d'autopsie doit préciser les conditions du décès d'un jeune homosexuel rochellais retrouvé jeudi dernier à Valmorel

Un jeune homosexuel rochelais a été retrouvé mort en Savoie. Une enquête est ouverte pour vérifier s'il s'agit d'un suicide, qui pourrait être lié à son rejet par ses parents, apparamment de fervents catholiques. Un jeune homosexuel de La Rochelle (Charente-Maritime) a été retrouvé mort jeudi dernier à Valmorel. Une enquête est ouverte par le Parquet d'Albertville pour vérifier s'il s'agit bien d'un suicide. Il pourrait être lié à son rejet par ses parents, apparemment de fervents catholiques. ****

Des relations familiales compliquées

Peter, 21 ans, a fait des études à Sup de Co La Rochelle, où il a décroché une licence de tourisme. Il avait alors 18 ou 19 ans, et déjà à l'époque, il avait fait part de ses difficultés familiales à l'association de défense des homosexuels Adhéos lors d'une permanence à La Rochelle.

Ses parents voulaient l'excorciser, il avait fui

Son corps a été retrouvé jeudi au pied d'un pont, à Valmorel (Savoie) où il travaillait au Club Med. Il venait de passer une semaine au Refuge de Montpellier, une structure qui accueille les jeunes homosexuels en rupture familiale. Peter avait notamment indiqué que ses parents voulaient l'exorciser en raison de son orientation sexuelle et qu'ils multipliaient les prières en latin.

Le Parquet d'Albertville précise que la thèse du suicide n'est pas confirmée et qu'il peut s'agir aussi d'un accident. Une autopsie doit avoir lieu dans les prochains jours. Mais Frédéric Hay, le président et fondateur de l'association Adhéos en Charente-Maritime, se souvient d'un jeune garçon en grande souffrance.

"L'homophobie familiale tue, et la tendance politique actuelle ne favorise pas une amélioration"

Frédéric Hay, le président et fondateur de l'association Adhéos en Charente-Maritime