Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Savoie : tensions sur l'accueil des gens du voyage

jeudi 12 juillet 2018 à 5:45 Par Sarah Gilmant, France Bleu Pays de Savoie

Depuis le début de l'été, des gens du voyage s'installent illégalement sur des terrains du département de la Savoie. A La Ravoire et à Sainte-Hélène-sur-Isère (Savoie), la situation est tendue entre les élus locaux et la communauté.

Installés depuis quelques jours, les gens du voyage comptent rester sur le terrain de football même sous la menace d'une expulsion
Installés depuis quelques jours, les gens du voyage comptent rester sur le terrain de football même sous la menace d'une expulsion © Radio France - Sarah Gilmant

Savoie, France

Depuis samedi dernier, quatre-vingt caravanes sont installées illégalement sur le terrain de football de la commune de Sainte-Hélène-Sur-Isère (Savoie), au sud d'Albertville. Le maire de la commune, Daniel Tavel a immédiatement demandé leur expulsion.

Des familles entières vivent dans des conditions précaires mais ne veulent pas intégrer l'une des quatre aires de grand passage du département. "Ce n'est pas adapté pour nous. De toute façon, on nous met toujours dans des bois ou près des déchetterie et on en a marre" avoue Nathalie. Elle compte rester sur le terrain de football "une dizaine de jours encore" même si toutes les familles sont menacées d'expulsion par les forces de l'ordre.

Le respect des règles

Les quatre aires de grand passage de La Ravoire, de Saint-Vital, de Montmélian et de Voglans ont été créées pour répondre à la loi de 2000 imposant aux communes de plus de 5 000 habitants de gérer l'arrivée des gens du voyage sur leurs terrains. Malgré les centaines de places disponibles dans le département et "l'électricité et l'eau mise à disposition, ces personnes considèrent que les aires d'accueil ne sont pas convenables alors qu'elles le sont. Le maximum a été fait, on leur a proposé des aires nettoyées, ils ont tout refusé", constate Cédric Maréchal, médiateur départemental en Savoie en charge de l'accueil des gens du voyage. 

"Nous ne partirons pas" — Laurence, installée sur la terrain de football de Sainte-Hélène-Sur-Isère

A la Ravoire, près de Chambéry, le constat est le même. Une centaine de personnes vivent en ce moment sur le terrain de rugby de la commune de la Ravoire. L'agglomération Grand Chambéry a  elle aussi formulé une demande d'expulsion : "Ils ne veulent pas payer, ils ne veulent pas verser de caution. Ils ne jouent pas le jeu. Nous serons fermes. Les personnes qui respectent les règles seront accueillies avec grand plaisir. Pour les autres, ce sera systématiquement l'expulsion" reconnaît Brigitte Bochaton, la vice-présidente de l'agglomération Grand Chambéry.

"Ils ne jouent pas le jeu" — Brigitte Bachaton, vice-présidente de Grand Chambéry

L'agglomération Grand Chambéry en est déjà à sa troisième procédures d'expulsion des gens du voyage en trois semaines.

L'aire d'accueil de Saint-Vital, vide à quelques caravanes près - Radio France
L'aire d'accueil de Saint-Vital, vide à quelques caravanes près © Radio France - Sarah Gilmant
  - Radio France
© Radio France - Denis Souilla