Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Savoie : une brasserie a rouvert mais uniquement pour les artisans du BTP

-
Par , France Bleu Pays de Savoie

A Aime-la-Plagne, en Savoie, la brasserie Les Ceutrons a pu rouvrir ses portes ce lundi. Le restaurant a une dérogation de la préfecture pour servir un plat chaud aux artisans du BTP le midi.

La brasserie a rouvert pour les artisans du bâtiment
La brasserie a rouvert pour les artisans du bâtiment © Radio France - Justine Leblond

Du bœuf Strogonoff... C'est le plat servi par Les Ceutrons ce lundi midi. La brasserie d'Aime-la-Plagne (Savoie) a obtenu une dérogation de la préfecture pour ouvrir ses portes aux artisans du bâtiment et travaux publics (BTP), suite à une demande de la Capeb, un syndicat du bâtiment. 

"Ça change du sandwich froid dans la neige avec les pieds mouillés" confie Valentin, travailleur dans le BTP. "On a l'impression d'être dans un film... C'est un peu irréel, on est plus que contents ! Et on se rend compte que les tables sont bien espacées, on a du mal à voir où peut être le problème au niveau sanitaire avec l'ouverture des restaurants." 

Un plat unique mais du contact social

Au moins un mètre sépare chaque client. Le port du masque est bien entendu obligatoire. En tout, une vingtaine de clients sont venus se restaurer en ce premier jour de réouverture. D'habitude, Christophe Orset, le responsable de la brasserie, accueille plus de 70 personnes le midi. "Pour cette réouverture, la réglementation est très stricte : _on ne peut proposer qu'un plat unique_", ajoute le patron. 

Financièrement, cette réouverture ne représente ni un gain ni une perte. Impossible de faire 50 % du chiffre d'affaires avec une capacité d'accueil réduite, donc la brasserie pourra toucher les aides prévues de l'Etat. 

Christophe Orset, le responsable de la brasserie, est très content de pouvoir réouvrir
Christophe Orset, le responsable de la brasserie, est très content de pouvoir réouvrir © Radio France - Justine Leblond

L'objectif visé par Christophe Orset, c'est de retrouver le contact social. "On travaillait déjà avec des entreprises avant la fermeture, dans l'autre monde. Ils ont demandé à remanger au chaud, donc on a essayé de s'adapter pour garder un lien social et leur proposer un bon plat."

"On reprend l'essence même de notre métier" - Aurélie, la cheffe en cuisine

David Latapie, gérant d'une société de menuiserie, a réservé quelques tables pour ses employés. "On s'engage à respecter les gestes barrières, à prendre rendez-vous, à limiter le nombre de personnes qui vient lors des services. On est contents de permettre à nos employés de se restaurer dans des bonnes conditions."

Au menu du lundi, un bœuf strogonoff
Au menu du lundi, un bœuf strogonoff © Radio France - Justine Leblond

En cuisine, la réouverture est une très bonne nouvelle pour la cheffe Aurélie Lemieux :  "on reprend l'essence même de notre métier, même si ça ne reste que des plats du jour, on cuisine en direct pour les gens. On a le contact par la salle, ce qu'on n'a pas du tout avec la vente à emporter." 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess