Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Scandales sexuels dans le sport : faut-il avoir peur pour nos enfants ?

-
Par , France Bleu Bourgogne

Des lycéens de Chalon-sur-Saône ont reçu la visite de Marie Mercier sénatrice de Saône-et-Loire. A la demande de la proviseure de leur lycée la parlementaire, rapporteur du projet de loi Schiappa renforçant la lutte contre les violences sexuelles et sexistes, les a sensibilisés à ces questions.

Marie Mercier, sénatrice de Saône-et-Loire
Marie Mercier, sénatrice de Saône-et-Loire © Radio France - Thomas Nougaillon

Une sénatrice à la rencontre de lycéens pour parler harcèlement sexuel et violences sexuelles dans le milieu du sport. Marie Mercier, médecin à Chatenoy-le-Royal et sénatrice Les Républicains de Saône-et-Loire s'est rendue ce lundi au lycée Émiland-Gauthey de Chalon-sur-Saône

Un fléau qui toucherait au moins 10% des jeunes selon la sénatrice

Devant 70 élèves de première générale elle a évoqué ce fléau des violences sexuelles qui toucherait -selon elle- au moins 10% des jeunes dans les clubs et associations sportives ! La lutte contre les infractions sexuelles sur mineurs c'est le cheval de bataille de Marie Mercier qui a été -en 2019- rapporteur du projet de la loi Schiappa au Sénat.   

Marie Mercier intervenait pour la première fois dans un lycée - Radio France
Marie Mercier intervenait pour la première fois dans un lycée © Radio France - Thomas Nougaillon

"Partout où il y a des enfants il peut y avoir des adultes attirés par eux"

La question que la plupart des parents se posent est celle-ci : faut-il avoir peur de laisser nos enfants faire du sport alors qu'ils seront au contact d'adultes ? Marie Mercier explique : "il ne s'agit pas d'avoir peur, il s'agit de savoir, se dire que partout où il y a des enfants, il peut y avoir en face un adulte attiré par ces enfants, les prédateurs sexuels, les pédophiles, vont où il y a des enfants."

"On doit dire aux enfants que personne n'a le droit de les toucher"

Mais alors que faut-il faire pour laisser nos enfants en toute sécurité ? "Il faut déjà éduquer les enfants. Quand un petit enfant sait que personne ne doit le toucher à tel ou tel endroit il ne laissera pas un prédateur s'approcher de lui. Il dira non et le prédateur partira. Donc tout petit il faut lui dire que son corps lui appartient et que personne n'a à le toucher" assure-t-elle.

Une première dans un lycée

Marie Mercier va habituellement depuis des mois à la rencontre des maires du département, pour sensibiliser les élus locaux souvent démunis face aux situations de violences sexuelles sur mineurs. C'est la première fois qu'elle intervenait dans un lycée. Le lycée Émiland-Gauthey -872 élèves- a la particularité d'accueillir 12 sections sportives : tennis, rugby, football, basket, natation, aviron ou encore des cyclisme.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu