Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Les petits cafés entre amis se développent sur les marchés du Mans avec la crise sanitaire

-
Par , France Bleu Maine, France Bleu

C'est un phénomène qui commence à se voir. De plus en plus de Sarthois profitent des marchés du Mans pour partager un petit café et un moment de convivialité, malgré le nécessaire respect des gestes barrières. Ces "cafés" en extérieur rassemblent parfois plusieurs dizaines de personnes.

La brasserie le Saint Lazare propose des cafés et des vins chauds à l'extérieur les jours de marché, place du Patis Saint Lazare
La brasserie le Saint Lazare propose des cafés et des vins chauds à l'extérieur les jours de marché, place du Patis Saint Lazare © Radio France - Julien JEAN

Alors que les bars sont toujours fermés et qu'aucune date de réouverture n'est avancée, certains profitent des marchés du Mans pour boire un petit café et partager un moment de convivialité. Aux Jacobins, à Pontlieue, Place Washington, aux Sablons, à la Cité des Pins ou encore au Patis Saint Lazare, partout la même scène : de petits attroupements près des cafetiers à proximité qui prennent les commandes et servent des cafés dans la rue. 

Des attroupements de plusieurs dizaines de personnes

Samedi matin, sur le marché du Patis Saint Lazare, malgré la pluie et le froid, Emmanuel Ribot, le patron de la brasserie Le Saint Lazare a ainsi servi une cinquantaine de cafés et vins chauds. "C'est surtout pour les marchands. Je me déplace dans les allées et je leur apporte. Il apprécient vraiment". 

Mais les chalands, voyant cela, viennent aussi passer commande et "c'est bien normal" dit Anne, une septuagénaire savourant cette "respiration". "Quand je pense aux gens qui sont enfermés chez eux, on va devenir fous. Alors moi je sors et oui je bois mon petit café mais dehors". Nellie partage elle aussi un café avec des amis. "Avant c'était notre bar, donc là ça permet de garder un peu le contact avec les amis et puis faire marcher le commerce".  

Le difficile équilibre entre lien social et respect des gestes barrières

Ils sont parfois plusieurs dizaines ainsi rassemblés, debout dans la rue, gobelet à la main et masque tombé sur le menton en dépit du rebond épidémique et de la nécessité de respecter les gestes barrières. "Mais il faut laisser un peu de liberté" dit le maire du Mans, Stéphane Le Foll, même s'il doit parfois faire un peu la police

"Je le dis à chaque fois quand il y a un peu de monde "faites attention", il faut que les gens se séparent et qu'il y ait des distances. Mais c'est un équilibre à trouver entre la nécessaire limitation des brassages et le fait de garder un tout petit peu de lien social. Moi je vois bien, psychologiquement, pour les gens cela commence à peser".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess