Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Se débarrasser de la cigarette grâce à l'hypnose

-
Par , France Bleu Hérault

De plus en plus de Français se tournent vers l'hypnose pour arrêter de fumer. Une technique alternative qui fait ses preuves. À Montpellier, près de 90% des patients de Stéphane Devaux repartent sevrés.

 Stéphane Devaux est hypnothérapeute à Montpellier. Il était lui-même gros fumeur.
Stéphane Devaux est hypnothérapeute à Montpellier. Il était lui-même gros fumeur. © Radio France - Sophie Eychenne

Montpellier, France

On fume moins en France : un million et demi de fumeurs en moins en l'espace de deux ans. Une baisse qui s'explique évidemment par la hausse des prix du paquet, mais aussi par la multitude de techniques alternatives pour oublier la cigarette. L'hypnose en fait partie. Stéphane Devaux est hypnothérapeute au pôle santé Parc 2000 à Montpellier. L'arrêt du tabac est l'une de ses spécialités, et pour cause : il a lui-même arrêté de fumer grâce à cette pratique, il y a six ans. "J'étais tout de même à deux paquets par jour", témoigne-t-il. "Aujourd'hui, je n'y pense même plus, ça ne fait plus partie de moi".

La clé pour arrêter : la volonté

La thérapie se déroule en trois phases. La première, appelée l'anamnèse, consiste à parler avec le patient, pour qu'il fasse des liens et qu'il se rende compte de ses mauvaises habitudes. Ensuite commence la véritable hypnose, en deux parties. Le but est que le patient se débarrasse de ses croyances, en faisant appel à son inconscient. "Une fois qu'on l'aura déprogrammé de toutes ses dépendances, on va le 'reprogrammer' à être non fumeur, et à retrouver les plaisirs du goûts, de l'odorat, de la respiration à pleins poumons sans tousser", explique Stéphane Devaux.

La clé pour arrêter de fumer, c'est la volonté. L'hypnothérapeute est clair sur ce point : "Il y a un petit côté magique, car on est acteur de ce changement, mais c'est assez confortable, car cela ne nécessite pas forcément d'efforts. La seule chose que cela nécessite, c'est la volonté d'arrêter. Si le patient n'a pas cette volonté, ça peut être plus compliqué", reconnaît-il. "Mais on a _assez peu d'échec_. L'hypnose fait partie de ces techniques qui sont vraiment d'une efficacité redoutable."

Près de 90% de réussite

Axelle est passée par cette thérapie pour abandonner son envie de fumer. "C'est d'abord mon conjoint qui a pris l'initiative. Je l'ai suivi, car à deux c'est plus facile", explique cette jeune trentenaire. Axelle n'a eu besoin que d'une seule séance pour arrêter. En rentrant chez elle, elle a tout de même souhaité vérifier l'efficacité de la technique : "J'ai fumé ma cigarette, ça m'a dégoûtée. Je suis très têtue alors je l'ai finie, jusqu'au bout. Ça m'a donné envie de vomir", témoigne-t-elle. Axelle était pour une grosse fumeuse : 25 cigarettes roulées par jour. "C'est comme si je n'avais jamais fumé de ma vie".

"C'est comme si je n'avais jamais fumé de ma vie".

Près d'un patient sur quatre consulte Stéphane Devaux pour arrêter de fumer, avec un pic de demandes à la rentrée de septembre et en début d'année, pour les bonnes résolutions. 80 à 90% de ces patients repartent complètement sevrés.

L'hypnose est en vogue pour arrêter de fumer