Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Se faire vacciner en dernière minute (et sans tricher) : mission impossible en région toulousaine ?

-
Par , France Bleu Occitanie

Alors qu'en théorie depuis le 11 mai tous les plus de 18 ans peuvent se faire vacciner avec des doses qui n'auraient pas trouvé preneur, en réalité cela reste très compliqué de trouver un créneau en région toulousaine.

Pas facile de trouver une dose "de dernière minute" en Haute-Garonne
Pas facile de trouver une dose "de dernière minute" en Haute-Garonne © Radio France - Thierry Boulant

En Occitanie, 1,7 millions de personnes ont reçu une première dose, soit 38% des plus de 18 ans et 80% des plus 65 ans. Depuis le 10 mai, la vaccination est possible dès 50 ans et elle est aussi ouverte à tous les plus de 18 ans (sans comorbidités) depuis le 11 mai s'il y a des doses disponibles sur les prochaines 24 heures. Mais en réalité en région toulousaine, trouver une dose de dernière minute c'est mission impossible ou presque.

Pas de créneaux disponibles

Ainsi, sur le site Vite ma dose, en cliquant sur l'onglet "Chronodoses uniquement", aucun créneau n'est disponible en Midi-Pyrénées. Ce lundi 17 mai, après avoir actualisé la page web plusieurs fois, un rendez-vous s'est finalement affiché à Masseube et Fleurance, dans le Gers, mais dès que l'on cliquait, il n'était plus disponible. Nicolas, un Toulousain de 42 ans a réussi à trouver un créneau mais il a cherché plusieurs jours dès les annonces du gouvernement. "J'étais en mode un peu accroc, j'ai fait plusieurs tentatives par jour. Par chance, j'ai cliqué sur un centre médical, et il y avait des places. Je considère que je suis vraiment chanceux". Il a reçu une première dose le 15 mai. Certains témoignent anonymement auprès de France Bleu Occitanie en signalant qu'ils ont réussi à trouver un créneau de vaccination dans le Tarn ou le Tarn-et-Garonne mais pas en dernière minute : ils ont triché et indiqué une comorbidité ou un âge qui n'était pas le leur. 

Se tourner vers les campagnes ? 

Les départements ruraux seraient-ils mieux dotés que Toulouse et ses environs ? Au départ les doses étaient réparties selon la population âgée, qui était prioritaire, à présent elles le sont plutôt en fonction de la population globale, indique l'Agence régionale de Santé. "Dans le Gers, 150.000 personnes adultes doivent encore être vaccinées, contre plus d'un million en Haute-Garonne", précise Nicolas Sauthier, directeur de crise de l'Agence régionale de santé d'Occitanie. Il y a plus de personnes (en part de la population) qui ont été vaccinées dans le Gers puisque les habitants sont relativement plus âgés." Faut-il pour autant aller jusqu'à Auch par exemple pour recevoir une première dose si un créneau se libère ? Si vous le pouvez oui, "mais attention vous devrez recevoir une seconde injection dans le centre où vous avez reçu la première", signale Nicolas Sauthier. Pour l'instant, en tout cas, il n'y a pas de "doses restantes" affichées dans les créneaux de vaccination pour une raison simple : "Cela fait peu de temps que la vaccination est ouverte aux plus de 50 ans, et comme à chaque fois que l'on élargit, il y a beaucoup de demandes, puis la demande va faiblir". Le gouvernement vise 30 millions de personnes vaccinées avec une première dose d'ici le 15 juin. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess