Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société
Dossier : Un nom pour la grande région Alsace Champagne-Ardenne Lorraine

Se revendiquer de la région "Grand Est" : les Alsaciens ne sont pas prêts

-
Par , France Bleu Alsace, France Bleu Elsass

"Grand Est", c'est le nouveau nom de l'Alsace-Champagne-Ardenne-Lorraine, choisi le 4 avril dernier par les citoyens, qui doit être validé ce vendredi par les conseillers régionaux. Pourtant, les Alsaciens ne sont pas encore prêts : pas question de supprimer de leur vocabulaire leur chère "Alsace".

Le nom "Grand Est" doit être validé par les conseillers régionaux ce vendredi
Le nom "Grand Est" doit être validé par les conseillers régionaux ce vendredi © Maxppp - Maxppp

Strasbourg, France

"Grand Est", nouveau nom de l'Alsace-Champagne-Ardenne-Lorraine, est arrivé en première position lors de la consultation citoyenne le 4 avril dernier. Au total, 216.783 personnes sur 288.914 ont voté pour. Ce nom doit être validé ce vendredi 29 avril par les conseillers régionaux. Les élus doivent également faire de Strasbourg le chef-lieu de région et le siège de l'exécutif, tandis que l'assemblée plénière du Conseil régional siégera à Metz cinq fois par an en moyenne.

Faudra-t-il bientôt rebaptister les "vins d'Alsace" : "vins du Grand Est" ?

Pourtant, les Alsaciens ne sont pas encore prêts à se revendiquer du "Grand Est", au lieu de leur chère "Alsace". Créer une super grande région n'a jamais fait l'unanimité et le débat ne s'est pas apaisé. Dans les rues de Strasbourg, les boutiques qui commercialisent des produits typiquement alsaciens sont légions, de la maison à colombages en porcelaine au streusel, en passant pas les fameux vins d'Alsace. Faudra-t-il bientôt rebaptister les "vins d'Alsace" : "vins du Grand Est" ? Et transformer toutes les spécialités alsaciennes en spécialités "Grand-Estiennes" ?

Thomas est chef cuisinier chez In vino veritas, près de la cathédrale à Strasbourg : ce qui le gêne avec ce "Grand Est", c'est qu'on ne sait plus vraiment de quoi on parle : "Pour des touristes qui viennent de loin, ça risque d'être compliqué. S'ils ne se sont pas renseignés avant, ils ne sauront pas que derrière 'Grand Est' se cache la Champagne et l'Alsace. Tout cela va créer de la confusion."

Un peu plus loin, Marie-Pierre tient une boutique de souvenirs aux couleurs de l'Alsace. Pas de "Grand Est" non plus dans sa bouche : "Je ne suis pas prête encore, c'est trop frais." Pour elle, ce sont les détails pratiques qui priment : "Que vont devenir nos jours fériés, à nous, Alsaciens ? Va-t-on les perdre en nous associant à la Lorraine ?"

L'appellation 'Grand Est' a clairement sa carte à jouer

Le seul à ne pas boycotter "Grand Est", c'est Gérard Velten, un boucher de la rue des Serruriers : "Je pense que sur le marché international, l'appellation 'Grand Est' a clairement sa carte à jouer. L'Alsace, c'est un territoire assez petit. S'agrandir en 'Grand Est', ça nous permettrait de nous imposer plus solidement sur le marché mondial et au niveau des exportations. Mais chez moi, dans ma maison et ma région, je continuerai d'utiliser 'Alsace'."

"Grand Est", un nom vendeur pour briller à travers le monde entier ? - Radio France
"Grand Est", un nom vendeur pour briller à travers le monde entier ? © Radio France - Olivia Cohen

Faire du nom "Grand Est" une carte de visite plus facile à glisser entre toutes les mains à l'étranger, pourquoi pas... sauf que l'idée n'est pas neuve : booster la visibilité de l'Alsace sur la planète, c'était déjà l'ambition de la "marque Alsace", un label local créée en 2012.

Du côté des entreprises alsaciennes, miser sur le "Grand Est" dès maintenant, ce ne serait pas un choix stratégique, comme l'explique Stéphane Schneider, responsable marketing au sein de l'agence de communication strasbourgeoise Andromaque : "C'est trop tôt pour le moment, les gens sont attachés à leurs racines, et les entreprises misent sur le local. Le concept de grande région fait perdre beaucoup de cet aspect local. Après, 'Grand Est' peut se répandre dans les vocabulaires, à force de slogans et de matraquages publicitaires. Encore une fois, si le concept 'Grand Est' fait vendre dans un avenir proche, les stratégies de communication suivront, et à force de pub, les esprits s'habitueront."

Le spécialiste Stéphane Schneider : pour miser sur "Grand Est", c'est trop tôt !

"Grand Est" a encore du chemin à faire avant d'atteindre le cœur et la bouche des Alsaciens.

Après ce vote des élus régionaux, le Conseil d’État aura jusqu’au 1er octobre 2016 pour officialiser le nouveau nom.

"Grand Est", un nouveau nom pas facile à adopter... - Par Olivia Cohen

Choix de la station

France Bleu